NOUVELLES

Québec veut implanter des normes d'efficacité énergétique plus exigeantes

13/02/2012 06:04 EST | Actualisé 14/04/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le gouvernement du Québec a annoncé lundi qu'il révisera les exigences de performance énergétique applicables aux nouveaux bâtiments résidentiels.

Le ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, Pierre Arcand, a soutenu que cette révision doit faire en sorte qu'«un nombre sans cesse grandissant» de bâtiments résidentiels soient plus écoénergétiques au Québec.

La révision de la réglementation visant le secteur résidentiel inclura de nouvelles exigences applicables aux nouvelles constructions, en vue de réduire leur consommation d'énergie d'environ 25 pour cent par rapport à la pratique actuelle.

Le gouvernement a fait valoir lundi, dans un communiqué, que les propriétaires devraient constater la «rentabilité de leur investissement dans un horizon de trois à quatre ans», moment à partir duquel des économies seraient engendrées.

M. Arcand a dit croire que les Québécois obtiendront un «confort accru» dans leur foyer tout en réalisant des économies à long terme, et que la province réalisera des «gains environnementaux» en réduisant la consommation d'énergie et en améliorant l'efficacité énergétique des bâtiments.

Les modifications proposées au Code de construction du Québec porteront principalement sur l'isolation, les ponts thermiques, l'étanchéité à l'air, la fenestration et la ventilation mécanique.

Le gouvernement a présenté l'intégration de ces «premières exigences d'efficacité énergétique» comme «un pas de plus» vers l'uniformisation de la réglementation normative en matière de construction.

Une somme de 3 millions $, provenant du Fonds vert, sera versée à la Régie du bâtiment, qui sera chargée de mettre en oeuvre les modifications.

Le projet de règlement sera publié à la Gazette officielle du Québec le 22 février pour une consultation d'une durée de 45 jours.

PLUS:pc