NOUVELLES

L'ONU appuie le nouveau leader des Maldives; Nasheed demande une élection

13/02/2012 02:54 EST | Actualisé 14/04/2012 05:12 EDT

MALÉ, Maldives - Les Nations unies ont appuyé lundi l'appel à la formation d'un gouvernement d'unité nationale lancé par le nouveau leader des Maldives, même si l'ancien président réclame la tenue d'une élection rapide pour résoudre la crise politique qui secoue le pays.

Le secrétaire-général adjoint de l'ONU pour les Affaires politiques, Oscar Fernandez-Taranco, a demandé aux deux parties d'en venir à un consensus.

L'ancien président Mohamed Nasheed a démissionné mardi dernier, après des mois de manifestations publiques et face au fléchissement de l'appui de la police et de l'armée. Son vice-président a pris la relève et s'affaire à former un gouvernement.

M. Nasheed a ensuite déclaré avoir été chassé par les armes et réclamé la tenue d'une élection hâtive. Des manifestations violentes ont éclaté dans la capitale, Malé, et la police est intervenue avec force pour y mettre fin. Des partisans de M. Nasheed ont incendié des véhicules, des tribunaux et des commissariats de police dans des coins reculés de cet archipel.

Le nouveau gouvernement affirme que M. Nasheed a démissionné volontairement. Ce dernier n'a pas été arrêté par la police, même s'il fait l'objet d'un mandat.

Les partisans de M. Nasheed organisent chaque soir des manifestations pacifiques. L'ancien leader a profité de celle de lundi pour lancer un appel à la désobéissance civile si le nouveau président, Mohammed Waheed Hassan, ne démissionne pas pour permettre la tenue d'élections anticipées.

M. Hassan a invité des membres de la formation politique de son rival à se joindre à son gouvernement.

Les prochaines élections présidentielles aux Maldives sont prévues pour l'an prochain.

PLUS:pc