NOUVELLES

Les épreuves préparatoires aux Jeux de Sotchi ont été couronnées de succès

13/02/2012 12:27 EST | Actualisé 14/04/2012 05:12 EDT

KRASNAYA POLYANA, Russie - Les premières épreuves préparatoires en vue des Jeux olympiques de Sotchi en 2014 ont été couronnées de succès. La construction de certaines installations a peut-être pris du retard ailleurs, mais les installations alpines elles sont prêtes.

«Nous pourrions déjà tenir les épreuves olympiques de ski alpin ici la semaine prochaine avec cette structure d'organisation, a déclaré le directeur de la Coupe du monde masculine Gunter Hujara à la suite des épreuves de descente et du super-combiné ce week-end. La montagne est prête. Il peut toujours y avoir certaines modifications mais une épreuve test sert toujours à établir si la piste est perfectible.»

Les principales plaintes des athlètes, c'est que la piste Khutor Rosa contenait trop de virages pour être considérée comme une vrai descente.

Comme d'habitude, c'est Bode Miller qui a mené les critiques. La vedette américaine a déclaré à plusieurs reprises à quel point la montagne est formidable, mais que les organisateurs doivent redessiner le tracé.

«Espérons qu'ils apprendront à utiliser cette montagne et à en faire quelque chose de vraiment spécial, a révélé Miller. Le site est de classe mondiale. Ça va être génial de tenir les Jeux olympiques ici.

«J'espère qu'ils vont faire tout ce qu'ils peuvent pour améliorer les choses car les Jeux olympiques se veulent une occasion parfaite pour mettre en valeur un lieu, un territoire, une culture et un pays. Et je pense que la Russie a besoin de cela actuellement.»

Bien que Hujara a perdu son calme à un certain moment face aux critiques concernant le tracé, il cherchera à apporter des améliorations pour 2014.

«Bien sûr, nous allons changer les choses. Nous l'adapterons, a ajouté Hujara. Nous modifierons le tracé.»

En contrebas dans la vallée, Rosa Khutor se transforme rapidement d'un petit village en un important centre de villégiature sur le bord de la rivière Mzymta. La semaine dernière, les athlètes ont logé dans les deux seuls hôtels complétés à ce jour. Il n'y a encore aucune restaurant ou magasin, mais d'autres hôtels, des magasins et restaurants sont en cours de construction par dizaines.

Pour l'instant, ce sont principalement des armatures de béton, avec des trous noirs à la place des fenêtres. Mais il est facile de voir ce que la ville sera finalement. Les représentations artistiques sur les clôtures de construction montrent un village alpin moderne avec des gens qui se promènent à travers des cafés animés et des boutiques installés dans des bâtiments multicolores.

«Je ne m'attendais pas à me rendre jusqu'à la vallée et à voir un Las Vegas dans les montagnes», a déclaré le Canadien Ben Thomsen, qui a terminé deuxième derrière le Suisse Beat Feuz dans la descente de samedi.

Plus bas sur la route vers Sotchi, la situation de la construction est plus dramatique. Une liaison ferroviaire et une route moderne sont en cours de construction pour relier la côte et l'aéroport aux sites alpins. Avec de nouveaux sites pour chaque sport, ces Jeux olympiques nécessiteront plus de constructions que tous les précédents Jeux d'hiver.

On le qualifie du plus grand projet de construction en Europe.

La construction est également en effervescence sur la côte près de l'aéroport Adler. Là, tous les sites sont situés dans un périmètre restreint à l'intérieur d'un parc olympique à l'image de ce qui s'est fait lors des derniers Jeux d'été — mais avec un vent d'hiver soufflant de la mer Noire.

Le parc côtier comprend également le principal village olympique et le stade pour les cérémonies d'ouverture et de clôture, qui sera ensuite utilisé pour la Coupe du monde de football 2018.

Pour ce qui est des épreuves alpines, un autre village olympique est construit pour les skieurs à mi-hauteur de la montagne — près de la station intermédiaire entre la première et la seconde gondoles.

«Tous les athlètes seront très proches des pistes, a déclaré le directeur alpin autrichien Hans Pum. Ça va être des Jeux olympiques parfaits.»

Les amateurs et les médias devront faire un plus long trajet sur se rendre aux sites des épreuves alpines. Pour l'instant, le seul moyen d'y arriver est de prendre deux gondoles et puis un télésiège, exposé au vent vers le bas pour la zone d'arrivée qui inquiétera quiconque a peur des hauteurs, ou une lente route sinueuse.

La sécurité est déjà omniprésente, Sotchi se situant le long de la frontière de la Géorgie et du Caucase du Nord, une région de la Russie composée de plusieurs républiques musulmanes, dont la Tchétchénie, où le militantisme islamique se développe encore.

Le champion de slalom géant Ted Ligety a eu une surprise quand il a quitté la piste afin de skier dans la neige poudreuse — un soldat portant une mitraillette l'a intercepté.

Les skieuses de la Coupe du monde féminine arrivent mardi en vue des épreuves tests et le comité de coordination du Comité international olympique (CIO) effectue également cette semaine sa visite bi-annuelle.

PLUS:pc