NOUVELLES

Juge Garzon: la justice espagnole classe l'affaire de corruption

13/02/2012 10:15 EST | Actualisé 14/04/2012 05:12 EDT

MADRID - Le Tribunal suprême espagnol a classé lundi une affaire de corruption visant le juge Baltasar Garzon, accusé d'avoir perçu indument de l'argent lors d'un congé sabbatique à New York.

La justice a invoqué la prescription de trois ans en matière de corruption. Le juge Garzon avait reçu de l'argent d'entreprises espagnols pour des conférences à l'université de New York en 2005 et 2006.

Agé de 56 ans, ardent défenseur de la compétence universelle en matière de crimes contre l'humanité, Baltasar Garzon a été reconnu coupable la semaine dernière d'avoir outrepassé ses pouvoirs, en ordonnant des écoutes illégales de conversations entre trois accusés en prison et leurs avocats en 2009. Il a été condamné jeudi par le Tribunal suprême à 11 ans d'interdiction d'exercer.

Il attend la décision dans une troisième affaire pour laquelle il a été suspendu de ses fonctions en 2010. Il est lui reproché d'avoir outrepassé sa juridiction en lançant une enquête sur des atrocités perpétrées par l'extrême droite durant la Guerre civile espagnole (1936-1939), des crimes couverts par l'amnistie de 1977, dans le cadre de la restauration de la démocratie en Espagne après la mort du général Francisco Franco en 1975. AP

ljg/v418

PLUS:pc