NOUVELLES

Céline Dion réagit au décès de Whitney Houston en pointant Hollywood du doigt

13/02/2012 02:09 EST | Actualisé 14/04/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Une icône de la chanson réagit au décès d'une autre. Au cours d'une entrevue téléphonique accordée lundi matin à l'émission «Good Morning America», Céline Dion a rendu hommage à celle que l'on surnommait «The Voice». Mais surtout, la chanteuse québécoise a affirmé sans détour que la consommation de drogues et le style de vie de Whitney Houston étaient la cause de sa mort inopinée.

Les témoignages d'artistes se multiplient depuis l'annonce du décès de Whitney Houston, qui a été retrouvée morte samedi après-midi dans une chambre du Beverly Hilton, quelques heures seulement avant le gala des Grammy.

Et si l'animateur de la prestigieuse soirée de remise de prix, LL Cool J, s'est tourné vers la prière en ouverture de la cérémonie pour rendre hommage à la chanteuse, Céline Dion a pour sa part préféré tirer une sonnette d'alarme. Et elle n'a pas mâché ses mots.

La chanteuse a dénoncé les travers de l'industrie du showbusiness hollywoodienne, se montrant inquiète face aux démons auxquels sont confrontés plusieurs artistes qui évoluent dans ce milieu, citant les Elvis Presley, Marilyn Monroe, Michael Jackson et autres Amy Winehouse, tous morts de façon prématurée en raison de leur consommation de drogues ou d'alcool.

«Tomber dans la drogue ainsi, est-ce à cause du stress ou de mauvaises influences?»

Après avoir affirmé que Whitney Houston avait toujours été une inspiration pour elle, Céline Dion s'est désolée du fait que «les drogues, les personnes malintentionnées ou celles qui ont une mauvaise influence» avaient fini par avoir le dessus sur les «rêves», l'«amour» et «le rôle de mère» de la chanteuse.

«C'est pourquoi j'ai peur du showbusiness. C'est pourquoi j'ai peur des drogues, j'ai peur de ces fréquentations, et c'est la raison pour laquelle je n'organise pas de fêtes (...) et que je ne fais pas partie du showbusiness», a-t-elle lancé à l'autre bout du fil.

Whitney Houston a connu un vif succès dans les années 1980 et 1990, et elle est devenue l'une des chanteuses les plus populaires au monde.

Cependant, au fil des ans, elle est devenue l'image même des ravages de la consommation de drogue. Et les problèmes conjugaux qu'elle vivait avec le rappeur Bobby Brown, le père de sa fille Bobbi, ont fini par défrayer la chronique plus souvent que les nouvelles entourant sa carrière musicale.

«Prendre des médicaments pour livrer une performance, prendre des médicaments pour se réveiller et prendre des médicaments pour s'endormir. C'est tellement malheureux», a plaidé la chanteuse.

«J'ai toujours dit qu'il fallait avoir du plaisir, faire sa musique et ne pas entrer dans le monde du showbusiness, parce qu'on ne sait pas dans quoi on s'embarque, a-t-elle poursuivi. Il faut faire son boulot, avoir du plaisir, et se sauver de là.»

Les enquêteurs pourraient mettre des semaines avant de déterminer les circonstances exactes du décès tragique de Whitney Houston. Ils n'écartent aucune hypothèse en attendant d'obtenir les résultats des tests toxicologiques. Les autorités n'obtiendront probablement pas les résultats de ces expertises avant quelques semaines.

PLUS:pc