NOUVELLES

Ski alpin féminin: Tessa Worley gagne un slalom géant devant Tina Maze

12/02/2012 12:17 EST | Actualisé 13/04/2012 05:12 EDT

SOLDEU, Andorre - La Française Tessa Worley a fait fi des rafales de vent pour signer un deuxième gain de suite en slalom géant en Coupe du monde, dimanche.

La meneuse au général Lindsey Vonn a fini huitième, à 1,36 seconde de Worley.

Worley a dominé la première descente puis a résisté aux efforts de la Slovène Tina Maze, méritant une septième victoire en carrière en 2:01,80.

Terminant 16 centièmes derrière, Maze a grugé l'avance de Vonn au classement général avec un septième podium cette saison.

La troisième place est allé à l'Allemande Maria Hoefl-Riesch, championne en titre de la Coupe du monde, à 75 centièmes de la Française.

Vonn n'a pas pu récupérer d'une première manche peu convaincante.

«J'ai fait une grosse erreur en plein milieu de parcours, avant le plat, et j'y ai perdu beaucoup de temps», a t-elle résumé.

Vonn, qui mène encore par 410 points sur Maze, reste toutefois confiante de pouvoir garder le cap et conserver son titre.

«Ça regarde bien, il y a encore plusieurs courses de vitesse et pas beaucoup qui sont techniques, a dit Vonn. Ce n'est pas fini tant que ce n'est pas fini, mais j'aime bien où je me trouve en ce moment.»

Maze reconnaît que la distance entre elle et Vonn n'est pas négligeable.

«Il faut toujours garder espoir mais 400 points c'est beaucoup, alors je ne pense pas qu'elle soit nerveuse par rapport à ça», a dit la Slovène.

Marie-Michèle Gagnon de Lac-Etchemin a pris le septième rang. Neuvième après la manche initiale, elle a terminé à 1,28 seconde de la gagnante.

Malgré sa huitième place au slalom samedi, elle ne débordait pas de confiance au début de la journée.

«Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre avec le géant. Cette saison, j’ai eu plusieurs sorties de piste en géant et ce n’était pas ma discipline de prédilection.

«En première manche, quand j’ai vu que j’étais neuvième, je criais, j’étais tellement heureuse », a t-elle avoué, disant que la neige froide et sèche de Soldeu lui convenait parfaitement.

Septième du super combiné à Saint-Moritz, Gagnon s’est donc classée parmi les 10 premières à ses trois dernières sorties en Coupe du monde.

«C’est vraiment cool, j’ai été capable de faire trois fois le top 10 dans trois disciplines différentes, a dit Gagnon. D’avoir deux fois un top 10 en fin de semaine, ça prouve beaucoup. C’est facile d’avoir un bon résultat et de ne pas essayer autant la course suivante.»

Marie-Pier Préfontaine de Saint-Sauveur a fini au 21e échelon, après avoir réussi le 14e temps de la manche initiale.

Erin Mielzynski, seule autre Canadienne en lice, a pris le 48e échelon de la première manche.

Les meilleures skieuses de la planète ont maintenant rendez-vous à Sotchi en Russie, où se déroulera la prochaine Coupe du monde, à compter de mercredi.

«J’ai hâte de voir le futur site olympique», a conclu Gagnon, qui a déjà eu une appréciation de l’endroit via son copain, le skieur américain Travis Ganong.

PLUS:pc