NOUVELLES

Ski acro: Kingsbury, Marquis et Dufour-Lapointe sur le podium en Chine

12/02/2012 12:41 EST | Actualisé 13/04/2012 05:12 EDT
CP/Chris Bolin

BEIDA LAKE, Chine - Les skieurs acrobatiques québécois ont récolté trois médailles à l’épreuve des bosses de la Coupe du monde de Beida Lake, en Chine.

Mikaël Kingsbury a remporté une septième course et Philippe Marquis a terminé deuxième ex æquo, alors que Justine Dufour-Lapointe a obtenu l’argent pour une sixième fois.

Cinq des huit athlètes qui ont atteint les super finales étaient des skieurs de la province, Marc-Antoine Gagnon, de Terrebonne, et Chloé Dufour-Lapointe, de Montréal, finissant quatrième.

Premier des qualifications et en finale, Kingsbury a reçu des juges un pointage de 26,53 en super finale, ce qui lui a procuré son septième gain en huit épreuves de Coupe du monde cette saison.

Évidemment l’homme à battre depuis plusieurs semaines, l’athlète de Deux-Montagnes compose très bien avec cette pression.

«J’aime être le favori. J’essaie toutefois de ne pas trop me concentrer sur la victoire, juste de skier de mon mieux... Je suis très satisfait d’avoir été premier du début à la fin. »

«Je suis vraiment content de montrer que je peux gagner dans tous les types de pistes, a ajouté celui qui avait récolté son premier titre en carrière à Beida Lake, en 2011. Ici, c’est un parcours assez facile, alors c’est plus difficile de se démarquer, comme à Deer Valley.»

Quant à Marquis, il a conclu à égalité au deuxième rang avec le Kazakh Dmitriy Reiherd, tous les deux ayant amassé 25,34 points.

«Ç’a été une super belle journée pour moi parce que j’ai montré beaucoup de constance, a mentionné Marquis, troisième des qualifications et en finale. J’ai eu un peu de difficulté depuis le début de la saison à être constant. Là je l’ai été et j’en suis très content.»

L’athlète de Québec expliquait par ailleurs aisément ses succès et ceux de ses compatriotes en Chine.

«Les Canadiens, nous sommes tous de très bons sauteurs. Une piste plus facile comme ça nous permet de nous exprimer davantage, d’y aller un peu plus gros, avec un plus haut degré de difficulté. Je pense que ça peut-être été la clé de mon succès.»

Le Britanno-Colombien Eddie Hicks s’est classé septième et Cédric Rochon, de Saint-Sauveur, neuvième.

Chez les femmes, l’Américaine Hannah Kearney est restée invaincue, remportant une huitième victoire.

Quatrième de la finale, elle a devancé Justine Dufour-Lapointe de 30 centièmes de point en super finale. Kearney a obtenu 25,69 points, Dufour-Lapointe 25,39 et la Kazakhe Yulia Galysheva, troisième, 25,33.

«J’accepte bien la médaille d’argent, ç’a été une dure journée », a indiqué la Montréalaise, qui a fait face à l’adversité dimanche, elle qui a brisé un de ses bâtons dans les qualifications et qui a été victime de nausées en finale.

«J'ai malgré tout réussi à accéder à la super finale, a blagué Dufour-Lapointe. Je suis quand même assez satisfaite de ma journée dans les circonstances.»

«En super finale, ce n’était pas ma meilleure descente, mais ce n’est qu’une question de temps. Je pense qu’Hannah commence à sentir la soupe un peu plus chaude.»

Audrey Robichaud, de Québec, cinquième, Maxime Dufour-Lapointe, de Montréal, 10e, Chelsea Henitiuk, de l’Alberta, 18e, Béatrice Bilodeau, de Rosemère, 19e, et Alexandra Dufresne, de Lorraine, 21e, étaient aussi de la partie.

La prochaine Coupe du monde pour les spécialistes des bosses sera présentée à Naeba, au Japon, la fin de semaine prochaine.