NOUVELLES

Mickelson écrase Woods et signe une 40e victoire sur le circuit de la PGA

12/02/2012 06:53 EST | Actualisé 13/04/2012 05:12 EDT

PEBBLE BEACH, États-Unis - Phil Mickelson a accompli le travail, dimanche à Pebble Beach, tandis que Tiger Woods s'est compliqué la tâche.

Accusant un retard de six coups sur le meneur à l'aube de la ronde finale, Mickelson a réussi des roulés tout au long de la journée pour remettre une carte de 64 (moins-8) et ainsi remporter le tournoi de Pebble Beach. Mickelson est du même coup devenu le neuvième golfeur à signer une 40e victoire en carrière sur le circuit de la PGA.

«Pebble Beach... C'est génial, peu importe le chiffre de la victoire», a déclaré Mickelson.

Mickelson jouait en compagnie de Woods, son vieux rival, et l'a devancé par 11 coups.

Woods n'a pas réussi d'oiselet lors des trous plus faciles en début de parcours, a commis trois bogueys consécutifs en milieu de ronde, puis a eu besoin de trois roulés pour inscrire la normale au 18e. Il a bouclé sa ronde en 75 coups et a conclu le tournoi à égalité au 15e rang.

«Je n'ai pas aussi mal joué que le pointage ne l'indique, mais j'ai été horrible sur les verts, a noté Woods. J'ai bien joué sur les verts hier (samedi), mais pas aujourd'hui. Tout ce que j'essayais ne fonctionnait pas. Par conséquent, j'ai commis plusieurs erreurs sur les verts.»

Au moment où on commençait à croire que Woods avait peut-être une chance de l'emporter après avoir calé sa sortie de fosse de sable au 12e pour l'oiselet, Mickelson a répliqué avec un roulé de 30 pieds pour la normale.

Mickelson a ensuite pris le contrôle avec une normale sur 40 pieds au 15e. Il a joué de prudence au 18e et a quand même mis fin à sa ronde avec un autre oiselet.

«C'est simplement génial, a dit Mickelson. Mon jeu était à point. Les dernières semaines, j'ai joué de très mauvaises rondes et je commençais à avoir des doutes. Ça représente beaucoup d'avoir connu un 18 trous aussi bon aujourd'hui.»

Charlie Wi, qui avait amorcé la journée avec une avance de trois coups, a commis un double boguey au premier trou et ne s'en est jamais remis. Il a terminé sa ronde avec deux oiselets d'affilée et a joué la normale pour ainsi terminer deuxième.

Pour une troisième semaine de suite, le gagnant a amorcé la ronde finale avec un retard d'au moins six coups sur le meneur, qui tentait à chaque fois de signer sa première victoire sur le circuit.

PLUS:pc