NOUVELLES

Les bureaucrates de Harper s'offrent des voyages coûteux

12/02/2012 11:58 EST | Actualisé 13/04/2012 05:12 EDT

OTTAWA - Les voyages par avion des hauts-fonctionnaires du Conseil privé ont coûté cher aux contribuables canadiens, l'an dernier, alors que le gouvernement Harper tente de réduire ses dépenses.

Les rapports des frais de voyage indique, par exemple, que le vol d'une secrétaire-adjointe, Rennie Marcoux, pour assister pendant une semaine à une conférence a coûté la bagatelle de 6855 $. Autre exemple, il a fallu dépenser 6625 $ pour payer le vol du greffier du Conseil privé, Wayne Wouters, afin qu'il assiste à une conférence sur le service public à Londres.

Autre cas: William Pentney, sous-secrétaire du Cabinet, a payé 3566 $ pour se rendre à un sommet international, à Londres, en juin 2011.

Les hauts-fonctionnaires sont également prêts à débourser des sommes importantes pour se rendre à Paris, une autre destination populaire où la concurrence entre les compagnies aériennes est pourtant grande.

Yvan Roy, un conseiller juridique de M. Wouters, s'est rendu dans la capitale française en octobre 2011. Coût du transport aérien: 4607 $. Le rapport des dépenses n'offre aucune explication pour ce voyage mais un porte-parole a assuré qu'il s'agissait d'une conférence parrainée par le gouvernement français.

Un autre secrétaire-adjoint du Cabinet, Joseph Wild, a assisté à une conférence de l'OCDE à Paris pour la somme de 4367 $.

Il est difficile de comparer les coûts puisque certains vols de hauts-fonctionnaires ont plusieurs étapes. Ainsi de Ward Elcock, un conseiller du premier ministre Stephen Harper, dont le voyage comprenant quatre escales en Australie a coûté en billets d'avion 15 278 $. Ainsi du conseiller en sécurité nationale, Steve Rigby, dont les visites à Singapour, à Munich et à Londres ont respectivement coûté 10 719 $ et 6733 $ en billets d'avion au Trésor public.

Selon un memo du gouvernement publié en septembre, et qui, ironiquement, porte la signature de M. Wouters, on s'attend «des organisations (gouvernementales) qu'elles limitent les dépenses dans ces secteurs, en uniformité avec les mesures budgétaires de 2010 et de 2011».

On pouvait également lire dans ce mémo que le gouvernement avait pris des mesures pour réduire les dépenses associés aux voyages et en avait donné la responsabilité aux sous-ministres.»

Selon un porte-parole du Conseil privé, Raymond Rivet, les vols ont été réservés en respectant les règles gouvernementales en vigueur et en achetant des billets auprès de compagnies aériennes approuvées. Il a ajouté que, pour certains vols effectués au Canada, les fonctionnaires utilisent la classe économique.

Les rapports de dépenses n'indiquent pas les catégories de vol. Un vol en classe économique entre Ottawa et Londres, réservé à trois mois d'avance, coûte environ 1200 $, celui en classe affaire est environ quatre fois supérieur.

Les coûts totaux, comprenant les vols, les repas et le logement, des voyages de membres du Conseil privé se sont élevés à 2,6 millions $ en 2010-2011, une réduction de 600 000 $ par rapport à l'exercice financier précédent. Au cours des 10 premiers mois du présent exercice, ces coûts n'ont pas dépassé 1,7 million $, a ajouté M. Rivet.

PLUS:pc