DIVERTISSEMENT

La Québécoise Caroline Robert gagne un Grammy pour sa pochette d'Arcade Fire

12/02/2012 05:04 EST | Actualisé 13/04/2012 05:12 EDT
Getty Images For J/P Haitian Rel

LOS ANGELES, États-Unis - Le groupe montréalais Arcade Fire continue d'accumuler les prix Grammy.

La collaboratrice du groupe Caroline Robert a remporté le Grammy pour la meilleure pochette pour avoir conçu l'emballage visuel de la réédition «de luxe» de l'album «The Surburbs».

Le disque avait d'ailleurs été récompensé, à la surprise générale, du prix ultime des Grammys, soit «album de l'année», lors de la cérémonie de l'an dernier. Mme Robert, âgée de 28 ans, vit à Montréal, mais est d'origine lyonnaise, en France.

La version «de luxe» de l'album comprend deux chansons supplémentaires, une copie DVD du court-métrage «Scenes from the Suburbs» réalisé par Spike Jonze et un livret de 80 pages comprenant des images du film, des photos dans les coulisses et des paroles.

Mme Robert n'était pas présente à Los Angeles pour recevoir son prix.

La chanteuse torontoise de R&B Melanie Fiona s'est également illustrée, dimanche soir. La jeune interprète de 28 ans a récolté deux trophées pour «Fool For You», sa collaboration avec Cee Lo Green.

Elle a lancé son premier album, «The Bridge», en 2009, tandis que son prochain enregistrement, «The MF Life», est attendu pour ce printemps.

Fiona n'a pas manqué de rendre hommage à Whitney Houston, décédée à l'âge de 48 ans, samedi soir, dans des circonstances qui demeurent nébuleuses. D'ailleurs, la soirée promettait d'ailleurs d'être marquée par les hommages à la chanteuse américaine.

«Whitney Houston, je ne serais pas ici sans toi. Que Dieu te bénisse», a lancé Fiona, mise en nomination deux autres fois, dans le passé.

Par ailleurs, le DJ canadien Deadmau5 est reparti bredouille de la soirée des Grammy alors qu'il a été coiffé par son ami Skrillex dans les trois catégories où il avait été mis en nomination.

Joel Zimmerman, le DJ de Niagara Falls mieux connu sous le nom de Deadmau5, a été défait par l'Américain Skrillex, qui l'a tout de même complimenté dans l'un de ses discours. Taquin, il a lancé à son ami qu'il aurait dû faire un effort et porter un costume de soirée.