VIDEO

La chanteuse Whitney Houston meurt à l'âge de 48 ans

11/02/2012 08:22 EST | Actualisé 12/04/2012 05:12 EDT
getty

LOS ANGELES, États-Unis - Whitney Houston, qui a trôné au sommet des palmarès de la musique pop jusqu'à ce que sa voix grandiose et sa grande beauté soient dévastées par la drogue, les comportements erratiques et un mariage tumultueux avec le chanteur Bobby Brown, est décédée, samedi. Elle était âgée de 48 ans.

Le lieutenant Mark Rosen de la police de Beverly Hills a déclaré à la chaîne KABC-TV que la chanteuse était morte à 15 h 55, heure du Pacifique, dans sa chambre du quatrième étage du Beverly Hilton. Sa dépouille se trouvait encore dans l'hôtel, en milieu de soirée, et des enquêteurs de Beverly Hills investiguaient.

M. Rosen a précisé que les services d'urgence avaient reçu un appel 9-1-1 de la sécurité de l'hôtel à 15 h 43 samedi. Les ambulanciers paramédicaux étaient déjà sur place en raison d'une fête organisée pour les Grammy. Ils ont tenté de ranimer la chanteuse, mais sans succès.

Selon le lieutenant Rosen, il n'y avait aucune raison de croire que le décès de la chanteuse soit liée à un acte criminel.

Kristen Foster, la publiciste de l'ancienne déesse de la pop, qui avait annoncé le décès peu après 20 h, a déclaré que la cause de la mort était inconnue.

En spectacle à Southaven au Mississippi, samedi soir, Bobby Brown a souligné le décès de son ancienne épouse.

«Premièrement, je tiens à vous dire que je vous aime tous. Deuxièmement, j'aimerais dire, je t'aime Whitney. La chose la plus difficile à faire, pour moi, est de monter sur cette scène.»

La nouvelle du décès de Whitney Houston survient à 24 heures de la plus prestigieuse soirée musicale aux États-Unis — les Grammy, un gala où elle a maintes fois régné et qui sera certes plongé dans une lourde atmosphère de tristesse.

En milieu de soirée, samedi, Neil Portnow, le président-directeur général de Recording Academy, l'organisme chapeautant la remise des Grammy, a dit de Whitney Houston qu'elle «a été l'une des plus grandes chanteuses pop au monde, qui laisse derrière un imposant palmarès musical couvrant les trois dernières décennies».

«Sa puissante voix a orné de nombreuses et mémorables chansons, dont plusieurs ont été couronnées d'honneurs. Une lumière de la communauté musicale s'est tamisée aujourd'hui, et nous offrons nos plus sincères condoléances à sa famille, ses amis et à tous les gens qui ont été touchés par sa magnifique voix», a ajouté M. Portnow, dans un communiqué.

Clive Davis, le mentor de Whitney Houston, devait tenir son concert et souper annuel samedi soir. L'événement a eu lieu tel que prévu.

Whitney Houston devait assister au gala, et M. Davis avait informé l'Associated Press qu'elle s'y produirait peut-être.

«C'est sa soirée préférée dans l'année... qui sait ce qui se passera à la fin de la soirée», avait-il dit.

Whitney Houston s'était rendue aux répétitions pour le spectacle jeudi. Elle donnait des leçons aux chanteuses Brandy et Monica, selon une personne qui était présente à l'événement, mais qui n'était pas autorisée à parler publiquement. Cette source a déclaré que Mme Houston semblait confuse, qu'elle suait abondamment et que son haleine sentait l'alcool et les cigarettes.

Tout au cours de la soirée, samedi, les réactions ont été nombreuses, autant sur les réseaux sociaux que par le biais de communiqués.

«J'ai le coeur brisé et les larmes aux yeux à la suite de l'incroyable décès de mon amie, l'incomparable Whitney Houston. On se souviendra toujours d'elle comme possédant l'une des plus grandes voix sur cette terre», a réagi Mariah Carey, sur Twitter.

«Je ressens une profonde tristesse à la nouvelle du décès de Whitney», a déclaré le producteur Quincy Jones, dans un communiqué. «J'ai toujours regretté ne pas avoir eu la chance de travailler avec elle. Elle a été une vedette authentique et possédait un talent brut incomparable. Elle va me manquer profondément.»

Whitney Houston a connu un vif succès dans les années 1980 et 1990, et elle est devenue une des chanteuses les plus populaires au monde. Elle a séduit les foules avec la puissance naturelle de sa voix, enracinée dans le style gospel, mais rendue accessible au grand public grâce à son éclat et son style pop.

Son succès est même allé au-delà du monde de la musique. Whitney Houston a tenu le rôle principal du film «The Bodyguard» et a joué dans «Waiting to Exhale».

Elle avait une voix parfaite, et une image parfaite : une chanteuse d'une grande beauté, qui affichait du sex-appeal sans jamais dépasser les limites, et qui ne perdait jamais son assurance.

Elle a influencé une génération de jeunes chanteuses, de Christina Aguilera à Mariah Carey qui, à ses débuts, avait une voix ressemblant tellement à celle de Houston que bien des gens croyaient que c'était cette dernière qui chantait.

Mais vers la fin de sa carrière, Whitney Houston est devenue l'image même des ravages de la consommation de drogue. Les ventes de ses albums ont chuté et les succès ont cessé; la sérénité qu'elle affichait était disparue, faisant plutôt place à un comportement erratique et de bizarres apparitions publiques. Elle a avoué faire un usage abusif de cocaïne, de marijuana et de médicaments, et sa voix, si impeccable, est devenue rauque et incapable d'atteindre les notes les plus élevées, comme elle le pouvait pendant ses années de gloire.

«Le plus grand démon, c'est moi. Je suis soit ma meilleure amie, soit ma pire ennemie», avait-elle déclaré à la journaliste Diane Sawyer, du réseau ABC, lors d'une fameuse interview accordée en 2002, alors qu'elle était accompagnée du chanteur Bobby Brown, son mari à l'époque.

C'était une dégringolade tragique pour la grande vedette, dont les ventes d'albums, établies à plus de 55 millions aux États-Unis, sont passées à l'histoire.

Whitney Houston semblait être née pour la gloire. Elle était la fille de la chanteuse gospel Cissy Houston, elle-même la cousine de la diva de la pop des années 1960 Dionne Warwick. Mme Houston était également la filleule d'Aretha Franklin.

Cette dernière a été atterrée par la nouvelle.

«Je ne peux pas en parler en ce moment», a-t-elle dit dans une brève déclaration. «C'est tellement ahurissant et incroyable. Je ne pouvais croire ce que je lisais sur mon écran de télévision.»

Whitney Houston a fait ses débuts quand elle était enfant, en chantant dans les églises. Pendant son adolescence, elle a accompagné pour Chaka Khan et Jermaine Jackson, notamment, en plus de mener une carrière de mannequin. C'est pendant cette période que le magnat de la musique Clive Davis l'a découverte.

«La première fois que je l'ai vue chanter dans une pièce de sa mère, dans un club... ça a été un impact fulgurant», a déclaré M. Davis lors d'un passage à l'émission Good Morning America.

«En entendant cette jeune femme mettre autant d'énergie dans une chanson, j'ai vraiment senti les frissons descendre le long de ma colonne vertébrale.»

En peu de temps, le reste des États-Unis et du monde a découvert la voix de Mme Houston. Des millions de copies de son premier album, «Whitney Houston», ont été vendues, et les succès se sont enchaînés. «Saving All My Love for You» lui a valu son premier Grammy pour la meilleure chanteuse pop.

Les titres «How Will I Know», «You Give Good Love» et «The Greatest Love of All» ont également connu des succès retentissants. Plusieurs fois platine, l'album «Whitney» a été lancé en 1987. Les chansons «Where Do Broken Hearts Go» et «I Wanna Dance With Somebody» ont, à leur tour, été acclamées par le public.

Le New York Times avait dit de Whitney Houston qu'elle possédait «une voix de type gospel parmi les plus puissantes de sa génération, et qu'elle se distinguait de ses prédécesseurs puisqu'elle ne se soustrayait pas aux maniérismes de ceux-ci».

«Elle utilise les formules du gospel avec modération, et plutôt que de projeter l'image d'une femme fragile et vulnérable, elle inspire la confiance et la force, transportant les ballades pop avec des pointes d'intensité soutenues et majestueuses», avait écrit dans le quotidien new-yorkais.

Sa décision de ne pas utiliser les modulations vocales typiques des artistes soul et gospel comme Aretha Franklin lui avait valu des critiques, certaines personnes interprétant cette décision comme un rejet de son appartenance à la communauté noire et une manière de rejoindre un auditoire composé de Blancs. Les blâmes à cet effet ont suivi la chanteuse pendant de nombreuses années. Elle a même été huée aux «Soul Train Awards», en 1989.

«C'est comme ça, parfois, vous savez», avait affirmé Mme Houston, en entrevue avec Katie Couric en 1996.

«On n'est pas assez Noir pour eux. Je ne sais pas. On n'est pas assez R&B. On est trop pop. L'audience blanche nous arrache aux Noirs.»

Un peu plus d'une décennie plus tard, en 2010, la chanteuse s'était confiée à l'animatrice Oprah Winfrey. Mme Houston avait admis consommer de la drogue, et au moment du lancement de «The Preacher's Wife», elle avait déclaré: «(Je prenais de la drogue) tous les jours... Je travaillais, mais après le travail, pour une année complète ou deux, c'était tous les jours... Je n'étais pas heureuse à ce moment-là. J'étais en train de me perdre.»

Lors de cette entrevue, Whitney Houston avait blâmé son cahoteux mariage avec Bobby Brown, pendant lequel celui-ci a été accusé de violence conjugale, en 1993. Le couple a divorcé en 2007.

En 2009, elle a tenté un retour qui semblait destiné à réussir avec le lancement de l'album «I Look To You». L'album a aussitôt atteint les sommets des palmarès et les ventes ont franchi le cap du million. Mais la situation s'est rapidement détériorée.

Une prestation visant à promouvoir l'album, à l'émission «Good Morning America» s'est avérée désastreuse, la chanteuse faussant et affichant une voix éraillée. Elle a alors affirmé qu'une entrevue accordée à Oprah Winfrey expliquait ses problèmes vocaux.

Une tournée mondiale, outre-mer, a cependant confirmé que Whitney Houston avait perdu son fameux don du ciel, incapable d'atteindre certaines notes au point où des spectateurs, peu impressionnés, quittaient en plein milieu du spectacle.

Des dates de concerts annulées ont mené à des rumeurs à l'effet qu'elle abusait de drogues, mais la chanteuse a nié ces allégations et se disait en excellente forme, imputant ces annulations à la maladie.

INOLTRE SU HUFFPOST

Whitney Houston 1963-2012
Mort de Whitney Houston
Réactions à propos de la mort de Whitney Houston