Écoutes téléphoniques: huit nouvelles arrestations

Ecoutes Telephoniques Huit Arrestations

Première Publication: 11/02/2012 10:30 Mis à jour: 11/02/2012 10:41

LONDRES, 11 février 2012 (AFP) - Cinq salariés du Sun, un policier, un militaire et une employée du ministère de la Défense ont été arrêtés samedi au Royaume-Uni dans le cadre d'une enquête sur des pots-de-vin qu'auraient versés des journalistes en échange d'informations, selon des sources concordantes.

Ces investigations pour "corruption" sont menées parallèlement à celles sur les écoutes téléphoniques pratiquées au sein d'un autre tabloïde appartenant au magnat des médias Rupert Murdoch, le News of the World, fermé cet été à cause du scandale, a précisé la police.

News Corporation, le groupe de Rupert Murdoch, a confirmé dans un communiqué que cinq des huit personnes interpellées étaient des "employés du Sun", le quotidien le plus vendu au Royaume-Uni.

Selon plusieurs médias britanniques, il s'agirait de membres importants de la rédaction, dont le rédacteur en chef adjoint Geoff Webster, un responsable du service photo John Edwards, le chef du service reportages John Kay, le correspondant à l'étranger Nick Parker et le journaliste John Sturgis.

La police, qui enquête sur des "paiements illégaux à des policiers et à des membres de l'administration", a perquisitionné leur domicile et leur bureau.

Le rédacteur en chef du tabloïde, Dominic Mohan, s'est déclaré "consterné" par ces arrestations, mais "déterminé" à poursuivre sa tâche.

"Nous avons le devoir de servir nos lecteurs et nous allons continuer à le faire. Nous nous concentrons sur l'édition de lundi", a-t-il souligné.

D'après la police, qui n'a pas fourni leur identité, les cinq hommes, âgés de 45 à 68 ans, ont été interpellés à leur domicile à Londres et dans des comtés voisins.

Un policier de 39 ans, une employée du ministère de la Défense du même âge et un militaire de 36 ans ont également été arrêtés. D'après Sky News, une chaîne de l'empire Murdoch, il s'agirait d'un officier et de son épouse.

Le ministère de la Défense s'est refusé à tout commentaire.

Les policiers, qui enquêtaient au départ sur des soupçons de pots-de-vin à la police, ont décidé d'élargir leurs investigations à l'administration. Ils ont agi sur la base d'éléments fournis notamment par News Corporation.

"News Corporation est toujours déterminé à faire en sorte que les pratiques inacceptables de certains individus pour obtenir des informations, qui ont pu avoir cours dans le passé, ne se reproduisent plus", a assuré le groupe.

Fin janvier, la police avait déjà arrêté quatre journalistes ou ex-journalistes du Sun et un policier, libérés ensuite sous caution.

Selon la presse, il s'agissait de l'ancien rédacteur en chef adjoint du Sun Fergus Shanahan, de l'ex-directeur de la rédaction Graham Dudman, du responsable de la rubrique criminelle Mike Sullivan et du responsable de l'information Chris Pharo.

D'après Sky News, Rupert Murdoch aurait décidé de venir à Londres pour rencontrer le personnel du Sun et le rassurer sur le fait qu'il ne fermerait pas le journal. News Corporation s'est refusé à confirmer cette information.

D'après la police, le News of the World a fait écouter 800 personnes dans les années 2000, personnalités, membres de la famille royale ou citoyens au coeur de l'actualité.

SUIVRE LE Québec

Publié par Myriam Lefebvre  |