NOUVELLES

Un Espagnol remporte le World Press Photo avec un cliché du printemps arabe

10/02/2012 01:09 EST | Actualisé 11/04/2012 05:12 EDT

AMSTERDAM, Pays-Bas - Le photographe espagnol Samuel Aranda a remporté le concours World Press Photo 2011 vendredi avec une photo montrant une femme voilée étreignant un proche blessé après une manifestation au Yémen.

Le jury a déclaré que le cliché de M. Aranda, réalisé pour le New York Times, englobait plusieurs facettes de la vague de soulèvements populaires qui a frappé le Moyen-Orient l'an dernier et que les médias ont surnommée le «printemps arabe».

La photographie a été prise le 15 octobre dans une mosquée de Sanaa, au Yémen, qui a été utilisée comme hôpital de fortune après que des manifestants dénonçant le régime du président Ali Abdallah Saleh se furent battus avec les forces de l'ordre.

Le président du jury, Aidan Sullivan, a expliqué que la photo gagnante représentait un moment poignant et illustrait les conséquences humaines d'un événement majeur qui n'était toujours pas terminé.

«Nous ne saurons probablement jamais qui est cette femme qui berce l'un des siens. Mais ensemble, ils sont devenus le symbole du courage des gens ordinaires qui aident à écrire un important chapitre de l'histoire du Moyen-Orient», a déclaré M. Sullivan.

Le cliché de Samuel Aranda montre une femme complètement enveloppée dans son voile noir en train de serrer contre elle un homme mince au torse nu que la douleur fait grimacer.

Aidan Sullivan a précisé que le photographe croyait que le blessé était le mari de la dame, mais qu'il n'en était pas certain. Il a ajouté que l'image avait un côté religieux, presque biblique, et que la composition rappelait celle de la «Piéta» de Michel-Ange, mais dans un contexte musulman.

Outre le printemps arabe, le tsunami au Japon était l'un des principaux thèmes abordés par les photos présentées au concours.

Le photographe japonais Yasuyoshi Chiba a mis la main sur le premier prix dans la catégorie «People in the News» grâce à une série de clichés réalisée pour l'Agence France-Presse dans laquelle on peut notamment voir une femme heureuse d'avoir retrouvé le diplôme de sa fille dans une mer de débris à Higashimatsushima.

Parmi les gagnants figurent également le Canadien Donald Weber, récompensé pour des portraits pris dans une salle d'interrogatoire en Ukraine, et l'Américain David Goldman de l'Associated Press pour la photo d'un soldat en train de jouer de la batterie sur une base de l'armée canadienne en Afghanistan.

En tout, 57 lauréats de 24 nationalités différentes ont été honorés. Plus de 100 000 clichés avaient été soumis par quelque 5000 photographes provenant de 124 pays.

Les gagnants du 55e concours World Press Photo recevront leur prix à l'occasion d'une cérémonie qui aura lieu le 21 avril à Amsterdam. Les clichés récompensés seront aussi présentés dans le cadre d'une exposition itinérante qui s'arrêta dans une centaine de pays.

PLUS:pc