Jean Charest: pas d'élections avant avril

Charest Plan Nord

Première Publication: 10/02/2012 14:57 Mis à jour: 10/02/2012 16:07

VICTORIAVILLE, Que. - Le premier ministre Jean Charest entend mettre le paquet pour promouvoir le Plan Nord d'ici les prochaines élections générales.

Au cours des prochains mois, il se prépare à aller sur le terrain le plus souvent possible. Il arpentera le Québec afin de maximiser les retombées économiques du Plan Nord, favoriser la conclusion de contrats et la création d'emplois dans le cadre d'une tournée intitulée «Cap Nord».

Cette tournée, qui a en fait débuté en décembre à Sherbrooke, l'amènera dans différentes régions rencontrer des gens d'affaires potentiellement intéressés à profiter du développement du Nord.

«Je vais continuer à aller dans toutes les régions du Québec pour mettre en lien les entrepreneurs qui sont dans le Sud, ceux qui s'intéressent à l'emploi, avec les occasions dans le Nord», a-t-il dit vendredi.

Les 20 et 21 avril, il participera aussi au Salon Plan Nord, au Palais des congrès de Montréal, une grande foire de l'emploi parrainée par la Chambre de commerce de Montréal et qui devrait attirer des donneurs d'ouvrage et des chercheurs d'emploi au nord du 49e parallèle.

En conférence de presse, en marge d'un caucus de deux jours des députés libéraux tenu à Victoriaville, M. Charest s'est engagé à ne pas déclencher d'élections générales avant la tenue de cet événement.

«Il n'y aura pas d'élections de déclenchées d'ici le 21 avril», a-t-il promis. Cela ne l'empêchera pas d'être très actif sur le terrain pour se poser en champion du développement économique.

Parallèlement, toujours dans le but de mettre en place tous les éléments permettant la réalisation du Plan Nord, le premier ministre doit d'abord faire adopter deux projets de loi prioritaires: le projet de loi 14 qui modernise le régime minier et le projet de loi créant la Société du Plan Nord.

Les deux projets seront à l'ordre du jour de la nouvelle session parlementaire qui débute mardi prochain. Dans le cas du projet de loi 14, déjà à l'étude depuis des mois et fortement contesté par l'opposition péquiste, il faut s'attendre à voir le gouvernement en imposer l'adoption par bâillon avant longtemps.

«Un moment donné, il faut arriver au bout de ces discussions-là», a commenté M. Charest, visiblement à bout de patience après 250 heures de débats en Chambre.

Un autre projet de loi relié au Plan Nord sera celui qui vise à protéger de tout développement industriel 50 pour cent du territoire couvert par ce mégaprojet.

«Les aires protégées, c'est de l'économie également», a dit le premier ministre.

Le Plan Nord deviendra donc d'ici le prochain scrutin l'axe principal autour duquel gravitera l'activité gouvernementale, avec en fond de scène la croissance économique.

M. Charest a d'ailleurs refusé de noircir le portrait, soutenant que le Québec se tirait fort bien d'affaires, malgré les dizaines de milliers de pertes d'emplois des derniers mois.

«On a connu trois années de prospérité et de croissance solide si on se compare à nos voisins. Sur les trois ans, on a à peu près trois mois où au niveau de l'emploi on a des pertes. Tous les autres indicateurs économiques vont dans la bonne direction», a-t-il indiqué.

«Le Québec sur le plan économique va bien», selon lui.

SUIVRE LE Québec

Publié par PC  |