NOUVELLES

Les États-Unis peinent à traduire une banque privée suisse en justice

10/02/2012 11:53 EST | Actualisé 11/04/2012 05:12 EDT

NEW YORK, États-Unis - Le département américain de la Justice soutient que la plus importante banque privée suisse fuit la justice. Wegelin & Co. n'a pas envoyé de représentant vendredi devant un tribunal de New York, où elle est accusée d'avoir comploté avec des clients américains pour dissimuler 1,2 milliard $ de l'agence du revenu.

La banque suisse est accusée d'avoir aidé au moins 100 clients américains à cacher d'imposantes sommes dans des comptes outremer, à l'abri de l'IRS (Internal Revenue Service).

Les procureurs fédéraux ont soutenu que la société suisse avait recruté des clients aux États-Unis craignant d'être poursuivis pour évasion fiscale, incluant certains qui avaient déjà retiré de l'argent d'autres banques suisses en raison de la pression accrue des autorités américaines.

Trois conseillers de la banque avaient été mis en examen en janvier. Wegelin & Co a été ajoutée en tant que défendant dans l'affaire le 2 février.

Les trois conseillers n'ont pas été arrêtés et le département américain de la Justice a déterminé que toute tentative pour les extrader de la Suisse vers les États-Unis serait vaine.

La banque avait été sommée de se faire représenter devant un juge fédéral à New York vendredi après-midi, mais aucun porte-parole ou avocat ne s'est pointé.

Dans une déclaration à la suite de l'audience en cour, la banque a soutenu ne pas avoir reçu en bonne et due forme l'assignation à comparaître.

Pour ce qui est des accusations, Wegelin & Co a fait valoir des lois différentes en Suisse par rapport aux États-Unis.

La banque a ajouté qu'elle ferait tout en son possible pour résoudre cette question «dans les limites d'une coopération respectueuse».

Les autorités fédérales américaines ont gelé 16 millions $ dans un compte de la banque aux États-Unis, mais ce montant est bien mince comparativement aux larges sommes faisant l'objet du litige.

PLUS:pc