NOUVELLES

La Russie s'inquiète du taux de suicide très élevé chez ses adolescents

10/02/2012 10:49 EST | Actualisé 11/04/2012 05:12 EDT

MOSCOU - La Russie est confrontée à une vague de suicide de ses adolescents, ont alerté vendredi des experts, exhortant le gouvernement à prendre des mesures.

Ces dernières années, il y a eu 19 à 20 suicides annuels pour 100 000 adolescents, soit trois fois le taux moyen du reste du monde, a précisé vendredi Boris Polozhy, du centre psychiatrique à Moscou.

La Russie connaît le troisième taux de suicide des 15-19 ans dans le monde, avec environ 1500 adolescents qui se suicident chaque année, d'après un rapport de l'UNICEF. Les deux premiers pays les plus touchés sont les anciennes républiques soviétiques du Belarus et du Kazakhstan.

Dans la région de Tuva, en Sibérie, le taux a atteint les 120 suicides pour 100 000 adolescents, et dans la région proche de Buryatiya, le taux moyen s'élève de 77 pour 100 000. Ces deux régions connaissent la pauvreté et un taux d'alcoolisme et de délinquance élevé.

Selon des experts, la violence domestique et les difficultés à l'école constituent les deux principales causes de suicide chez les adolescents. Les relations entre les enfants russes et leurs parents sont «marquées par la cruauté», déplore Natalya Sinyagina du centre des questions d'éducation au ministère de l'Education, ajoutant que l'école «est également un des endroits les plus sûrs pour les enfants». AP

ljg/v493

PLUS:pc