NOUVELLES

Egypte: trois touristes coréennes ont été enlevées dans la péninsule du Sinaï

10/02/2012 12:53 EST | Actualisé 11/04/2012 05:12 EDT

AL-ARISH, Égypte - Des hommes armés ont enlevé vendredi trois touristes coréennes et leur guide dans la péninsule du Sinaï (nord-est de l'Egypte), a annoncé un responsable local de la sécurité.

Il s'agit du dernier d'une série d'enlèvements dans le Sinaï, qui connaît une recrudescence de la criminalité depuis l'année dernière, alors que des groupes armés et des militants islamistes tentent d'asseoir leur pouvoir et multiplient les affrontements avec les forces de sécurité.

L'enlèvement s'est produit à une trentaine de kilomètres du monastère orthodoxe grec de Sainte-Catherine, non loin du lieu où deux touristes américaines avaient été kidnappées la semaine dernière avant d'être libérées peu après, a précisé le général Mohammed Naguib, chef de la sécurité pour le sud du Sinaï.

Les trois Coréennes et leur guide prenaient place avec d'autres passagers à bord d'un autocar de tourisme. Les assaillants ont stoppé le véhicule avant de prendre leurs otages.

M. Naguib a signalé que les autorités tentaient de négocier un accord pour leur libération avec le ravisseur, Ali Dikheil, qui a déjà été emprisonné pour des affaires de drogue et d'armes, mais qui s'est évadé pendant le soulèvement populaire qui a mené à la chute du président Hosni Moubarak, le 11 février 2011.

M. Naguib a précisé que le ravisseur demandait la libération de Salim Oda, arrêté jeudi matin après une tentative de vol de banque survenue deux jours plus tôt dans la station balnéaire de Charm el-Cheikh.

Des groupes tribaux enlèvent souvent des touristes dans le but de les utiliser lors de négociations avec les autorités pour la libération de membres emprisonnés. Les touristes sont rarement blessés.

D'autres membres de groupes tribaux ont brièvement enlevé 18 gardes de sécurité égyptiens, jeudi, pour protester contre le meurtre de l'un des leurs. Après négociations, les ravisseurs ont libéré les agents, selon l'un des responsables.

Les deux Américaines enlevées la semaine dernière ont révélé, après leur libération, que leurs ravisseurs leur avaient servi du thé et des fruits séchés.

PLUS:pc