Une erreur au bureau du premier ministre reporte une élection partielle

Jack Layton

Première Publication: 6/02/2012 14:38 Mis à jour: 6/02/2012 18:06

OTTAWA - Une erreur au sein du bureau du premier ministre du Canada fait en sorte que l'élection partielle dans la circonscription laissée vacante par le décès de Jack Layton est reportée d'une semaine.

D'abord annoncée pour le 12 mars 2012, l'élection dans le comté de Toronto-Danforth aura lieu le 19 mars, a fait savoir le bureau du premier ministre par voie de communiqué, lundi.

Aucune raison n'a toutefois été précisée pour ce changement, survenu moins de 24 heures après la première annonce. Celle-ci avait aussi été faite par communiqué, ainsi que sur Twitter, notamment par Andrew McDougall, porte-parole au Bureau du premier ministre.

Au bureau de Stephen Harper, on invoque une erreur administrative pour expliquer cette modification.

Le communiqué indiquant la date du 12 mars aurait été transmis au public avant que la date n'ait été approuvée par le cabinet en conseil.

Élections Canada affirme n'avoir reçu que lundi l'ordre en conseil du gouvernement indiquant que l'élection aurait lieu le 19 mars. N'ayant jamais reçu d'avis pour le 12 mars, Élections Canada ne traite pas cette affaire comme un «changement de date».

«C'est un peu bizarre», a ainsi jugé lundi le chef intérimaire du Parti libéral, Bob Rae, au sujet du changement de date, sans s'en émouvoir. «Nous sommes prêts», a-t-il lancé.

Quant à la chef intérimaire du Nouveau Parti démocratique (NPD), Nycole Turmel, questionnée à savoir si elle voyait là une tactique du gouvernement Harper pour brouiller les cartes dans une circonscription détenue par les néo-démocrates, elle a dû admettre ignorer que l'élection avait été repoussée au 19 mars.

Mais peu importe la date, selon elle. Et peu importe la stratégie des conservateurs.

«Nous on va faire la campagne qu'on a à faire au niveau de cette élection-là. On a un très bon candidat. On est déjà à l'oeuvre pour s'assurer qu'il soit élu. (...) On va être là, peu importe la date», a-t-elle commenté.

«C'est leur erreur (les conservateurs) et je ne vais pas commenter. Ils font des erreurs comme cela souvent, mais cela ne change rien», a-t-elle ajouté.

Mais le choix du successeur de Jack Layton dans la circonscription de Toronto-Danforth risque de se retrouver dans l'ombre de l'autre course, celle qui vise à remplacer le charismatique chef à la tête du parti. Car l'élection partielle ne se tiendra que cinq jours avant le choix du leader, qui sera connu lors du congrès organisé à cette fin à Toronto, le 24 mars prochain.

L'ex-chef du NPD Jack Layton est mort du cancer en août dernier.

C'est le professeur de droit Craig Scott qui représentera le NPD lors de cette élection partielle. Les conservateurs ont pour leur part choisi le spécialiste en communications Andrew Keyes pour porter leurs couleurs.

Le candidat libéral sera connu jeudi soir, lors de l'investiture du parti dans Toronto-Danforth.

Cette circonscription, située un peu à l'est du centre-ville de Toronto, était un bastion libéral jusqu'à ce que Jack Layton s'en empare en 2004. C'est d'ailleurs dans ce comté que Bob Rae s'est fait élire pour la première fois en 1978, a-t-il rappelé lundi.

SUIVRE LE Québec

Publié par Patrick White  |