Le Canadien s'impose enfin en battant les Jets 3-0

Publication: Mis à jour:
CANADIEN JETS
Le Canadien s'impose grâce à des buts de Pacioretty, en première, Emelin et Plekanec, en deuxième (Francois Lacasse/NHLI via Getty Images) | NHLI via Getty Images

MONTRÉAL - Le Canadien n'est finalement resté qu'un peu plus d'une quinzaine d'heures au dernier rang de l'Association de l'Est. Dimanche, le Tricolore a redoublé les Hurricanes de la Caroline, en blanchissant les Jets de Winnipeg 3-0 au Centre Bell.

Les deux équipes totalisent 49 points chacune, mais le CH, blanchi 3-0 par les Capitals de Washington samedi, a une rencontre en main.

Non, Scott Gomez n'a pas marqué à la date anniversaire de son dernier but, mais il est passé proche...

Une poignée de partisans se sont présentés au Centre Bell déguisés pour l'occasion. Ils ont entonné le «Bonne fête Scotty» à quelques reprises pendant le match.

Vers la fin, au moment où les Jets avaient retiré leur gardien, la foule a réclamé sa présence sur la glace.

«Scott est un athlète fier et nous le supportons tous, a commenté l'ailier Mathieu Darche. C'est sûr que ça doit l'affecter (sa séquence sans but), mais à nous il n'en parle pas. Ce n'est pas comme s'il le faisait par exprès, il essaie. Cela dit, les amateurs paient pour assister au match et ils peuvent agir comme ils le veulent. Plusieurs l'encouragent, mais d'autres sont sarcastiques. Je ne dis pas qu'ils ne sont pas gentils. Personnellement, je n'aurais pas une attitude sarcastique.»

Max Pacioretty, Alexei Emelin et Tomas Plekanec ont été les artisans de la 20e victoire de l'équipe cette saison. Auteur également d'une aide, Plekanec a connu son premier match de deux points depuis le 27 décembre.

Carey Price a signé son troisième jeu blanc de la saison, en repoussant 23 lancers.

Son opposant Ondrej Pavelec a été confronté à 23 tirs.

«Nous avons joué comme nous le prêchons, a analysé Cunneyworth. Je suis assuré que c'est toujours ce que les gars tentent de faire, mais c'est plus difficile dans certains matchs.

«C'est psychologique sur toute la ligne. C'est réellement ça», a répondu l'entraîneur quand on lui a demandé comment une équipe pouvait se ressaisir au lendemain d'une mauvaise performance.

Parfaite maîtrise

En avant 3-0 après deux périodes, les troupiers de l'entraîneur Randy Cunneyworth étaient en parfaite maîtrise de la situation.

Sans leur enlever de mérite, les Jets avaient du plomb dans les ailes, surtout en deuxième période.

Après un début de match sans éclat, au cours duquel Cunneyworth a modifié ses trios, le CH a imposé son rythme. Mathieu Darche et Hal Gill ont mis Pavelec à l'épreuve à quelques reprises.

À 18:02, Pacioretty a ouvert le score grâce à son acharnement et les efforts de David Desharnais près du but. Sur la séquence, Aaron Palushaj a récolté son premier point dans la LNH, à son 20e match.

Gomez... presque!

Les hôtes ont continué dans la même voie d'intensité en deuxième période. Ils ont marqué à court d'un joueur ainsi qu'en attaque massive.

Le défenseur Emelin a d'abord fait 2-0 en infériorité, à 7:20, en concrétisant la belle passe soulevée de Plekanec, au terme d'une descente en surnombre.

Puis, à 11:28 en supériorité, le tir de Plekanec a déjoué Pavelec, avec Gomez devant le filet. À la reprise télévisée, on a cru que Gomez ait pu effleurer le disque. Mais, après une attente anormalement longue, on a confirmé que Plekanec était l'auteur du but. On a voulu être sûr afin de ne pas à avoir à enlever le but à Gomez, plus tard.

Avant la fin de la période, P.K. Subban et Blake Wheeler en sont venus aux coups. Une empoignade plus qu'autre chose, le défenseur du CH remportant l'épreuve de force.

En troisième, les Jets n'avaient d'autre choix que d'augmenter le rythme, mais Price s'est dressé dès le début. Il a frustré Bryan Little d'un geste vif de la mitaine, avant de s'illustrer deux fois face à Antti Miettinen.

À l'autre bout, Darche a raté une ouverture béante pour la meilleure chance de marquer du Canadien.

Sur le web

L'après-matCH Canadien-Jets par RDS.ca endirect - LE GRAND ...

Un an de désabusement

"Il n'y a pas d'explications"

Le vrai visage du Canadien!