NEWS

Que Scott Gomez marque ou pas, les partisans du Canadien auront de quoi à célébrer

03/02/2012 03:54 EST | Actualisé 04/04/2012 05:12 EDT
THE CANADIAN PRESS/Ryan Remiorz
BROSSARD, Qc - Que Scott Gomez marque ou pas en fin de semaine, les partisans du Canadien auront de quoi célébrer.

La journée de dimanche pourrait marquer le premier anniversaire du dernier but de Gomez.

Le plus haut salarié du CH, qui compte pour 7,35 millions $ US par an sous le plafond salarial, n'a pas fait mouche à ses 57 derniers matchs, en incluant sept rencontres des séries éliminatoires, soit depuis le 5 février 2011, dans un gain de 2-0 du Canadien contre les Rangers de New York.

Un site Internet — celebrations-gomez.com, avec décompte jusqu'à dimanche — et une page Facebook ont même été créés, il y a quelques semaines, afin de souligner l'événement. La page Facebook compte plus de 3700 membres.

«Ça va être la fête, peu importe...», a mentionné vendredi à La Presse Canadienne un des trois instigateurs des festivités, Pierre-Luc Paquin, un partisan du Canadien de la rive-sud de Québec.

«Nous aurons une bonne raison s'il marque samedi. Si ça n'arrive pas, nous soulignerons alors le premier anniversaire, a-t-il dit. Nous, on souhaite qu'il marque dimanche. Nous ne tenons pas à inscrire 'À l'an prochain' sur le site.»

Désenchantés par les contre-performances de leur équipe, Paquin et ses acolytes ont décidé de mettre un peu de piquant à une saison de hockey qui n'en manque pourtant pas sur le plan de la controverse.

«On se disait que le Canadien n'allait pas faire les séries et qu'il n'y aurait donc pas de fièvre du hockey au Québec ce printemps, a expliqué Paquin. Pour s'offrir un peu de bon temps, nous avons décidé de souligner le premier anniversaire sans but de Gomez.»

Le trio est surpris de constater l'engouement que suscite leur initiative à mesure qu'on approche de dimanche.

«Les gens embarquent comme quand le Canadien est en séries. Plusieurs personnes qui s'intéressent peu au hockey vérifient ou s'informent après chaque match si Gomez a marqué.»

Sur leur site, les trois responsables écrivent avoir organisé «cette petite fête afin de s'excuser de la pression que nous avons mis sur tes épaules».

On invite les gens, peu importe d'où ils suivront l'action du match de dimanche, de se déguiser avec chapeaux, flûtes et banderolles d'anniversaire disponibles en ligne.

On suggère également aux amateurs présents au Centre Bell, dimanche, d'entonner le «Happy Birthday Scotty», à 11 minutes 11 secondes (11:11) de chacune des trois périodes.

«Nous avons voulu créer un événement festif, a insisté Paquin. Notre démarche est satirique, mais elle ne se veut pas irrespectueuse. Nous souhaitons que les amateurs s'amusent, pas que ça vire aux attaques personnelles ou au désespoir collectif.»

Les membres du trio sont tous de la région de Québec, mais soutiennent être des partisans du Canadien.

«Personnellement, j'étais un fan des Nordiques avant leur départ en 1995, a mentionné Paquin. J'ai fini par faire mon deuil, et j'appuie maintenant la seule équipe que nous avons au Québec. Mais si les Nordiques revenaient, je pourrais changer d'allégeance rapidement. Je me croise les doigts pour que ça arrive dès cette année.»