Stephen Harper ne s'adoucira pas sur la question des droits humains en Chine

Publication: Mis à jour:
HARPER CHINE DROITS HUMAINS
Le premier ministre Stephen Harper foulera le sol chinois la semaine prochaine pour discuter commerce. (AFP/Getty Images) | AFP/Getty Images

OTTAWA - Le premier ministre Stephen Harper foulera le sol chinois la semaine prochaine pour discuter commerce, mais de hauts représentants gouvernementaux ont insisté pour dire que les droits humains seront aussi abordés.

Ils n'ont toutefois pas joint leur voix à celles de leurs homologues américains, qui ont déclaré que la situation des droits de la personne en Chine s'aggravait.

Le gouvernement chinois a, au cours des dernières semaines, durci les peines de prison pour les militants des droits humains, en plus de réprimer violemment un soulèvement au Tibet.

Le porte-parole de M. Harper a soutenu que le gouvernement fédéral ne partageait pas le point de vue cynique voulant que la position canadienne s'adoucisse en matière de droits humains en Chine au moment où Ottawa augmente ses relations commerciales avec la puissance économique de l'Asie.

Andrew MacDougall a déclaré que le Canada ferait avancer le débat sur les deux sujets à l'occasion de la visite officielle de la semaine prochaine, qui doit s'échelonner sur quatre jours. Le premier ministre Harper doit rencontrer un éventail de responsables des mondes de la politique et des affaires.

On s'attend par ailleurs à ce que M. Harper rentre au pays avec une démonstration des relations plus amicales entre les deux pays, alors que le gouvernement chinois doit prêter deux pandas géants au Canada.

Sur le web

Amnistie presse Harper de parler des droits humains en Chine ...

Relations Chine-Canada: place à la «convergence d'intérêts ...