Algérie: il s'immole par le feu pour protester contre son entreprise

Immoler Homme

Première Publication: 3/02/2012 10:53 Mis à jour: 3/02/2012 11:28

Un homme d'une trentaine d'année, bientôt père de famille, a tenté de s'immoler par le feu vendredi en Algérie pour protester contre une décision de l'entreprise pour laquelle il travaille, a appris l'Associated Press auprès de la protection civile locale.

S'étant vu refusé le renouvellement de son CDD, comme agent d'entretien, il s'est d'abord rendu à une station-service pour y acheter de l'essence, avant de revenir quelques instants plus tard, boire, puis s'asperger le corps du liquide inflammable avant de "se mettre le feu" devant le siège de la maison de l'artisanat.

Les personnes présentes à proximité se sont portées à son secours pour étouffer les flammes qui commençaient à brûler ses vêtements, avant d'alerter les services de la protection civile locale qui l'ont transféré à l'hôpital.

La victime, admise au service des grands brûlés, a subi des brûlures au second degré, nécessitant une hospitalisation de plusieurs jours.

A Tamelaht, une localité de la préfecture de Tiaret, au nord de Saida, un officier de l'armée avait tenté mercredi de mettre fin à ses jours par le feu, avait rapporté jeudi la presse.

Cet homme, père de six enfants, âgé de 53 ans, voulait par ce geste désespéré exprimer sa rage contre la décision de la municipalité de dépêcher des engins pour démolir sa maison en construction, jugée "illégale".

Les cas d'immolation par le feu sont récurrents en Algérie où des citoyens, en désespoir de cause, se brûlent pour se faire entendre par une administration rongée par la corruption. AP

xoao/pyr

SUIVRE LE Québec

Publié par Isabelle Marceau  |