Huffpost Canada Quebec qc

Mitt Romney remporte la primaire républicaine en Floride

Publication: Mis à jour:
MITT ROMNEY
Mitt Romney sera-t-il le candidat des Républicains ? (Photo AP) | AP

Dix jours après sa défaite en Caroline du Sud face à Newt Gingrich, Mitt Romney a repris un net avantage dans la course à l'investiture républicaine pour l'élection présidentielle américaine de novembre prochain. Il s'est imposé facilement dans la primaire en Floride, un des Etats-clés pour le scrutin.

Selon les résultats définitifs, Romney, ancien gouverneur du Massachusetts, a obtenu 46% des voix, contre 32% à Gingrich, ancien président de la Chambre des Représentants. Rick Santorum, ex-sénateur de Pennsylvanie, a recueilli 13% des suffrages, et le parlementaire texan Ron Paul 7%.

La victoire de Mitt Romney lui assure 50 délégués supplémentaires pour la convention nationale du Grand Old Party de l'été prochain à Tampa (Floride), soit de loin la plus grosse moisson depuis le début du processus de caucus et de primaires.

Pour l'instant, Mitt Romney dispose du soutien d'un total de 87 délégués, contre 26 pour Newt Gingrich, 14 pour Rick Santorum, et quatre pour Ron Paul. Un total de 1.144 délégués est requis pour assurer la désignation d'un candidat lors de la convention nationale du Parti républicain.

Mitt Romney s'est dit prêt à "conduire ce parti et notre nation". Newt Gingrich, de son côté, a noté que la plupart des Etats n'avaient pas encore voté. "Nous allons nous battre partout", a-t-il prévenu.

Les candidats se dirigeaient mercredi vers l'Etat du Nevada (ouest), où se tiennent samedi des caucus. Romney avait remporté ceux de 2008 dans le Nevada, Etat comportant de nombreux Mormons qui pourraient de nouveau lui assurer la victoire. Et le prochain débat entre candidats -plutôt un point fort de Gingrich- n'aura pas lieu avant le 22 février, en Arizona (sud-ouest).

L'opposition de styles est totale entre Gingrich et Romney. Avec d'un côté un Gingrich passionné, bon orateur, spontané, visionnaire autoproclamé. Et de l'autre un Romney mormon propre sur lui, riche, ancien PDG d'une société d'investissement privée. Les démocrates considèrent Mitt Romney comme l'adversaire le plus dangereux pour Barack Obama, dont les perspectives de réélection sont menacées par les difficultés de l'économie américaine.

Newt Gingrich se présente lui comme un authentique conservateur, pointant les revirements de Mitt Romney sur des questions comme l'avortement ou le droit des homosexuels. Et bien qu'une grande partie de l'establishment républicain se méfie de lui, son dénigrement des "élites" peut plaire à la base des électeurs républicains.

La campagne de Newt Gingrich reste confrontée à de nombreux obstacles. Si l'électorat conservateur de Caroline du Sud était en grande partie acquis à cet homme venu de Géorgie, un Etat voisin, il pourrait avoir plus de mal dans les autres Etats. Il ne possède pas l'argent et l'organisation de Mitt Romney.

Et il traîne plus de casseroles que ses adversaires républicains, notamment des liaisons extraconjugales et deux divorces. Newt Gingrich a toutefois été sous-estimé auparavant. Alors qu'à deux reprises, on a quasiment "enterré" sa campagne, il a montré sa capacité à rebondir, comme en Caroline du Sud le 21 janvier.

La Floride où vient de s'illustrer Mitt Romney sera particulièrement importante lors de l'élection présidentielle de novembre, qui est essentiellement une série simultanée de votes Etat par Etat. La Floride est un des "swing states", Etats importants où l'issue du vote est indécise et peut faire basculer l'élection. AP

pyr-ll/v0203/ir

Sur le web

Welcome | Mitt Romney for President

Mitt Romney - Wikipédia

Mitt Romney | Facebook

Mitt Romney - Election 2008 - New York Times

Mitt Romney prend une option sur l'investiture

ÉTATS-UNIS - Mitt Romney, gaffeur en série

USA : Obama ou Romney, qui chante le mieux ?

Oups! Trump appuiera Romney

Élection américaine : la victoire a t-elle un prix ? (partie 2)