Égypte: Au moins 73 morts à l'issue d'un match de soccer

Egypte Soccer Emeutes

Le Huffington Post Québec   Première Publication: 1/02/2012 15:34 Mis à jour: 1/02/2012 15:51

Des dizaines de partisans sont morts mercredi soir dans des violences qui ont éclaté après un match de soccer entre deux équipes égyptiennes dans la ville de Port Saïd, située au nord du pays.

Une source médicale, citée par plusieurs agences de presse, a annoncé que 73 personnes, au moins, ont trouvé la mort, tout en indiquant que «ce bilan pourrait s'alourdir». Certains des blessés, touchés par armes à feu, se trouvent dans un état assez sérieux.

Ce chiffre a ensuite été confirmé par le vice-ministre égyptien de la Santé Hecham Cheïha, qui s'est exprimé à la télévision publique. Il a précisé qu'un millier de personnes ont été blessées.

" C'est malheureux et profondément affligeant. Il s'agit de la plus grande catastrophe de l'histoire du football égyptien ", a-t-il ajouté.

Un premier bilan fourni par le ministère de la Santé égyptien, faisait état de 41 tués et de centaines de blessés après l'envahissement du terrain par le public.

Les affrontements ont commencé lorsque l'arbitre a sifflé la fin du match au cours duquel les joueurs d’Al-Masry, l’équipe locale, ont fait subir à Al-Ahly, un des meilleurs clubs d'Egypte, sa première défaite (3-1) de la saison, lors de la 17e journée du championnat national.

Des images diffusées sur YouTube montrent des partisans d’Al-Masry pourchassant les joueurs d'Al Ahli sur la pelouse.
D’autres images montrent un début d’incendie dans les tribunes du stade.

Sur le site de la chaîne d’info continue Al Jazeera, un officiel raconte que ces partisans déchainés ont lancé des feux d'artifice, des pierres et des bouteilles sur les joueurs de l’équipe adverse.

L'un des joueurs, Sayed Hamdi, a affirmé sur les ondes de la télévision nationale que les deux équipes avaient plus tard été escortées jusqu'aux vestiaires pour leur protection.

A la suite de ces affrontements, une séance extraordinaire a été convoquée au Parlement égyptien jeudi. La fédération de football égyptienne a par ailleurs annoncé la suspension de tous les matches de première division.

Peu après l'incident, un match de soccer qui devait avoir lieu au stade du Caire entre les équipes Al-Ismailiya et Zamalek a ainsi été annulé en mémoire des victimes de Port-Saïd.

La télévision d'État a montré des images de certaines tribunes du stade de la capitale en train de brûler. Le présentateur a expliqué que c'était l'œuvre de partisans du club Zamalek qui avaient voulu protester contre l'annulation du match.

SUIVRE LE Québec