Le Canadien s'incline 3-1 contre les Sabres malgré le brio de Cole et Price

Canadiensabres

Première Publication: 31/01/2012 22:15 Mis à jour: 1/02/2012 07:33

MONTRÉAL - C'est à recommencer. Encore.

Même si Erik Cole et Carey Price ont connu une autre de leurs grandes soirées et que le Canadien n'a pas été outrageusement déclassé défensivement, sa timidité à l'attaque lui a valu d'être dominé au chapitre des tirs par les Sabres de Buffalo ainsi qu'au score, mardi au Centre Bell. Ça s'est soldé par un revers de 3-1.

«Nous leur avons laissé trop d'occasions, même si c'était surtout de la périphérie. Il aurait fallu foncer davantage vers eux, a dit Hal Gill du style «rope-a-dope» emprunté par les siens. Nous avons laissé ce match nous glisser des mains.»

«Il nous aurait fallu plus de gars qui fassent comme lui, a dit Randy Cunneyworth de la prestation de Cole, souvent menaçant même s'il n'a officiellement obtenu qu'un tir au but. C'est-à-dire foncer au filet avec ardeur, pour au moins provoquer une pénalité si ç'a ne donne pas une occasion de marquer.»

Max Pacioretty, avec son 18e de la saison, a enfilé le seul but du Canadien en première période.

Ville Leino a égalé le score pour les Sabres en deuxième, puis Paul Gaustad, qui a aussi amassé deux aides et provoqué la colère des joueurs montréalais en fin de match en insultant Pacioretty, a réussi le filet vainqueur en troisième. Patrick Kaleta a complété en fin de match alors que Price était rentré au banc.

Les hommes de Cunneyworth se sont ainsi compliqués la tâche, une autre fois encore, dans le cadre de leur quête désespérée pour accéder aux séries. Les Devils, les Jets, le Lightning et les Islanders l'ont tous emporté, mardi.

C'était la première fois en quatre matchs que le CH, qui en était à son premier match en six jours en raison de la pause du match des étoiles, ne récoltait aucun point au classement.

«On fait toujours ça, on dirait — on oublie ce qu'on a fait de bon dans les matchs précédents, a déploré Mathieu Darche. On a trop joué est-ouest au lieu de s'appliquer à jouer nord-sud, comme on l'avait fait la semaine dernière.»

«C'est une énorme déception, a dit de son côté l'entraîneur du CH. Les Sabres ont remporté plusieurs courses pour la rondelle, et plusieurs batailles aussi. Nous avons fait les petites choses nécessaires, mais seulement par moments.»

Price a affronté 39 lancers alors que les Sabres ont surtout tiré de l'extérieur de l'enclave et rarement obtenu la chance de foncer sur un retour.

«De toute évidence, ce n'était pas assez, a affirmé Price, dur à son propre endroit. Il faudra que j'en fasse plus la prochaine fois.»

Auteur de 27 arrêts, Ryan Miller a signé sa 234e victoire en carrière avec les Sabres, ce qui égale le record de concession d'abord établi par Dominik Hasek. Ce dernier l'a fait en 491 matchs tandis que Miller en était à sa 430e rencontre, mardi.

Thomas Vanek, le deuxième marqueur des Sabres, s'est blessé au haut du corps en première période et n'a pas complété le match. Jason Pominville a ainsi perdu son complice pour une période indéterminée.

Le Canadien rendra visite aux Devils du New Jersey, jeudi, avant de recevoir les Capitals de Washington et les Jets de Winnipeg, samedi et dimanche, au Centre Bell.

Là où ça compte

Les Sabres ont dominé 11-8 au chapitre des tirs et frappé le poteau deux fois en première période. Sauf que la seule statistique qui compte a été à l'avantage du CH, alors que Pacioretty a enfilé le seul but de l'engagement à 4:09.

Pacioretty s'est vite remis d'une dure mise en échec pour aller subtiliser le disque à Matt Ellis à la ligne bleue montréalaise et filer seul vers Miller. Le no 67 a poussé son propre retour au fond du filet.

Ç'a été la seule véritable ouverture d'un premier tiers plutôt serré. Et ce, même si les Sabres ont contrôlé la rondelle pendant de longues secondes dans la zone montréalaise à quatre contre quatre.

Les rôles ont été inversés en deuxième quand Erik Cole, dominant au cours de la période, a frappé le poteau à deux reprises et que Leino a enfilé le seul but pour faire 1-1 à 4:01. Celui-ci a attendu que Raphael Diaz s'étende devant lui puis il a tiré dans la lucarne.

Pominville a quant à lui appris à connaître Alexei Emelin pendant un avantage numérique des visiteurs. Le défenseur russe l'a écrasé dans la bande, puis a bloqué son tir devant un filet ouvert.

Sans fioritures, les Sabres ont continué de lancer au filet en troisième et ç'a payé à 6:17, quand Brad Boyes a lancé dans l'enclave un disque qui a dévié sur Gaustad.

Pacioretty a raté son coup quand il s'est retrouvé seul devant Miller par la suite. Rene Bourque a aussi tenté en vain d'égaler les chances.

SUIVRE LE Québec

Publié par Jean-Philippe Cipriani  |