NOUVELLES

Retraites et budget occuperont les députés qui reviennent aux Communes

30/01/2012 10:40 EST | Actualisé 31/03/2012 05:12 EDT

OTTAWA - Le gouvernement conservateur cherche à calmer le jeu depuis que Stephen Harper a laissé entendre que les prestations du programme de la sécurité de la vieillesse sont dans sa mire.

Le leader du gouvernement en Chambre, Peter Van Loan, qui rencontrait la presse lundi pour annoncer ses priorités pour la session qui reprend, a répété que les Canadiens qui bénéficient en ce moment du programme de la sécurité de la vieillesse n'ont rien à craindre. Les plans du gouvernement, annoncés à Davos par le premier ministre la semaine dernière, visent le moyen et le long terme, a-t-il assuré.

Son collègue Maxime Bernier a tenu le même discours, en y ajoutant une promesse. «Nous allons consulter la population», a dit le ministre d'État à la Petite Entreprise et au Tourisme, à son arrivée au parlement lundi matin.

Il maintient que son gouvernement ne revient pas sur sa parole et ne touchera «absolument pas» aux transferts aux Canadiens.

«Nous voulons discuter avec les Canadiens, faire le débat avec les Canadiens. C'est ce que nous allons faire dans les prochains mois. Mais ce n'est pas quelque chose d'urgent», a martelé M. Bernier.

L'opposition s'est montrée sceptique devant cette promesse de consultation.

«Moi, je ne le crois pas», a dit le néo-démocrate Peter Julian, rappelant qu'il n'a jamais été question du programme de la sécurité de la vieillesse pendant la campagne électorale qui a conduit à l'élection du gouvernement conservateur majoritaire.

«De dire maintenant que tout va se faire avec une consultation, on parle d'un gouvernement qui ne consulte pas. Il ne consulte pas les provinces. Il ne consulte pas les Canadiens», a ajouté le député qui avait convoqué la presse pour s'inquiéter du budget que le gouvernement conservateur prépare.

Le ministre des Finances, Jim Flaherty, a trouvé 8 milliards $ d'économies dans l'appareil gouvernemental, soit 10 pour cent du budget de fonctionnement du gouvernement. Cet automne, le ministre Flaherty disait chercher entre 5 et 10 pour cent d'économies. Ses collègues ministres ont fait savoir lundi matin qu'il a trouvé le maximum.

L'opposition croit que ces compressions se traduiront en pertes d'emplois dans la fonction publique et en pertes de services pour l'ensemble des Canadiens.

Elle s'attend d'ailleurs à une reprise houleuse des débats parlementaires.

Le ministre Van Loan prévoit que la Chambre adoptera d'ici la mi-février le projet de loi C-19 qui détruit le registre des armes d'épaule. Le projet de loi C-10, qui durcit le Code criminel, devrait passer l'étape du Sénat et devenir loi dans les prochains jours.

Le ministre Van Loan promet aussi ce printemps le dépôt d'un projet de loi qui accélérerait le processus d'évaluation environnementale des projets. Et il dit que les députés conservateurs sont prêts à revoir à la baisse le régime de pension des députés, jugé trop généreux par certains.

PLUS:pc