Congrès du PQ: les réactions abondent après le congrès

Pauline Marois

Le Huffington Post Québec   Première Publication: 30/01/2012 14:49 Mis à jour: 1/02/2012 18:31

Le congrès national du Parti québécois qui s’est terminé dimanche à Montréal a continué à faire couler de l’encre lundi, même si Pauline Marois a réussi en apparence à préserver l’unité des troupes souverainistes.
Gérard Deltell, leader parlementaire de la Coalition Avenir Québec, a affirmé au Journal de Québec lundi que le PQ était déconnecté et va plonger le Québec dans une campagne référendaire perpétuelle.

Le PQ a en effet adopté dimanche une motion pour permettre la tenue de référendums sectoriels ( référendums d'initiative populaire) à la suite de pétitions grand public, malgré la tiédeur de la chef Pauline Marois.

«Pauline Marois a accepté d'avaler cette couleuvre pour faire plaisir à sa frange pure et dure. Elle démontre encore une fois qu'elle est totalement déconnectée de la réalité des Québécois et qu'elle est prête à plier les genoux devant cette frange extrême», a dit M. Deltell au Journal de Québec.

Selon le blogueur Mario Asselin du Voir.ca , les chances que la proposition fasse partie de la plate-forme électorale du PQ «ne me paraissent pas assurées étant donné que l’étiquette d’un parti déjà atteint du mal de la référendite prête flanc à continuer à traîner le boulet muni d’une chaîne encore plus solide avec cet item au programme».

Enfin, selon l’éditorialiste de La Presse, André Pratte, le congrès de la fin de semaine représente une victoire pour Pauline Marois.

Il a estimé que Mme Marois avait gagné le respect de beaucoup de Québécois et que c’était peut-être un premier pas vers une remontée du PQ dans les sondages.

Pauline Marois s’est pour sa part félicitée lundi d’avoir une équipe unie et solide derrière elle, malgré le grenouillage des dernières semaines et mois.

SUIVRE LE Québec