NOUVELLES

Un attentat-suicide à Bagdad fait au moins 32 morts

27/01/2012 05:22 EST | Actualisé 28/03/2012 05:12 EDT

BAGDAD - Un attentat-suicide à la voiture piégée a fait au moins 32 morts vendredi lors d'une procession funèbre dans le sud-est de Bagdad, a-t-on appris de sources policières irakiennes. La moitié des personnes tuées étaient des policiers chargés de la sécurité du cortège.

L'attaque s'est produite à 11h vendredi dans le quartier à majorité chiite de Zafaraniyah, à Bagdad, alors qu'une foule se réunissait pour les obsèques d'une personne tuée la veille.

La police a précisé qu'au moins 65 personnes avaient par ailleurs été blessées. Des sources hospitalières ont confirmé le bilan. L'attentat n'a pas été revendiqué.

Salam Hussein, un épicier de 42 ans de Zafaraniyah, a précisé qu'il observait la procession, surveillée par plusieurs véhicules de police, lorsque la déflagration a brisé les vitres de son épicerie et blessé un de ses employés.

«C'était une énorme explosion», a-t-il commenté. Lorsqu'il a emmené son employé à l'hôpital, il a vu plusieurs voitures enflammées, «des restes humains éparpillés partout et plusieurs corps mutilés dans une mare de sang» autour de la voiture piégée.

Depuis le début de l'année, au moins 200 personnes ont été tuées dans une série d'attaques menées par des insurgés. Cette escalade de la violence et la crise politique que connaît le pays font craindre que l'Irak ne bascule dans la guerre civile, quelques semaines après le retrait des troupes américaines, dont les derniers hommes sont partis le 18 décembre. La plupart des personnes tuées sont des pèlerins chiites et des membres des forces de l'ordre.

Jeudi, 17 personnes avaient été tuées dans des attentats en Irak, dont sept dans des quartiers à majorité sunnite. Au moins 53 personnes avaient péri le 14 janvier dans l'explosion d'une bombe au passage d'une procession chiite dans une ville à majorité sunnite du sud du pays.

PLUS:pc