NOUVELLES

Syrie: la répression fait 30 morts à Homs

27/01/2012 09:11 EST | Actualisé 28/03/2012 05:12 EDT

DAMAS, Syrie - Au moins 35 personnes auraient été tuées jeudi à Homs, dans le centre de la Syrie, selon des militants. Le bilan n'a pas pu être confirmé de source indépendante.

Des témoins sur place ont raconté à l'Associated Press qu'ils essayaient de rassembler des informations. Ils ont affirmé que la ville avait été secouée pratiquement toute la journée de jeudi par des meurtres, des tirs et des explosions.

La plupart des victimes signalées se trouvaient dans un immeuble du quartier de Karm el-Zaytoun. Selon des militants, au moins 22 civils ont été tués dans le bâtiment, dont des enfants.

«Il y a eu un massacre terrifiant», a souligné Rami Abdul-Rahman, directeur de l'Observatoire syrien pour les droits de l'Homme, établi en Grande-Bretagne, demandant l'ouverture d'une enquête indépendante sur ces événements. Des vidéos diffusées en ligne par des activistes montrent les corps d'enfants enveloppés dans du plastique et alignés les uns à côté des autres. D'autres images montrent des femmes et des enfants avec le visage et les vêtements ensanglantés.

Selon l'Observatoire pour les droits de l'Homme, et les comités de coordination locale, le bilan est d'au moins 35 morts.

Le chef des observateurs de la Ligue arabe en Syrie a estimé vendredi que la violence dans le pays s'était accentuée ces quatre derniers jours. Le général soudanais Mohammed Ahmed al-Dabi souligne dans un communiqué que les villes de Homs, Hama et Idlib connaissent une «très forte escalade» de la violence depuis mardi.

Le responsable du quartier général de la mission d'observation, Adnan al-Khudeir, a de son côté annoncé l'envoi la semaine prochaine de 30 observateurs supplémentaires en Syrie afin de renforcer la mission, très critiquée pour son échec à stopper les violences.