NOUVELLES

L'UNICEF veut que le Canada en fasse plus pour les enfants affamés d'Afrique

27/01/2012 05:13 EST | Actualisé 28/03/2012 05:12 EDT

OTTAWA - Le principal dirigeant du Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) au Canada veut que son pays en fasse davantage pour venir au secours des nombreux enfants qui souffrent de la faim en Afrique.

Le président et chef de la direction d'UNICEF Canada, David Morley, lance cet appel à l'aide supplémentaire alors qu'un récent rapport de l'Organisation des Nations unies (ONU) signalait une augmentation de la malnutrition chez les enfants âgés de moins de 5 ans dans plusieurs des régions du monde ravagées par des conflits.

Le rapport Action humanitaire de l'UNICEF pour les enfants 2012 publié ce vendredi par l'UNICEF soutient que 25 pays nécessitent une aide alimentaire d'urgence et que les besoins ont augmenté de 47 pour cent cette année en comparaison à ce qu'ils étaient l'an dernier.

David Morley affirme que sans fonds supplémentaires, la pauvreté gagnera du terrain et provoquera de nouvelles instabilités politiques, surtout dans l'est et l'ouest du continent africain.

Près de la moitié de l'appel de fonds de 383 millions $ pour les programmes d'alimentation d'urgence sont consacrés à des pays de la Corne de l'Afrique: le Djibouti, l'Éthiopie, le Kenya et la Somalie. Cependant, des crises majeures se profilent au Burkina Faso, au Tchad, au Niger, dans le nord du Nigeria, dans le nord du Cameroun, au Mali, en Mauritanie et dans le nord du Sénégal.

Plus tôt cette semaine, l'UNICEF révélait qu'au Yémen seulement, quelque 750 000 enfants de moins de 5 ans souffraient de malnutrition.

L'UNICEF espère recueillir 1,28 milliard $ en dons cette année. Une part croissante des fonds, soit 30 pour cent, sera allouée cette année à la nutrition des enfants sous-alimentés, comparativement à 19 pour cent l'an dernier.

-

PLUS:pc