NOUVELLES

Les mécaniciens de locomotive du CN acceptent leur nouveau contrat de travail

27/01/2012 02:20 EST | Actualisé 28/03/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le transporteur ferroviaire Canadien national a annoncé vendredi que ses 1800 mécaniciens de locomotive avaient ratifié, à hauteur de 95 pour cent, un nouveau contrat de travail de trois ans qui comprend des hausses de salaires et des améliorations aux avantages sociaux.

Les membres de l'unité syndicale, la Conférence ferroviaire Teamsters Canada, ont ainsi ratifié l'entente rétroactive au 1er janvier.

Une entente de principe avait été conclue avant l'expiration de l'ancienne convention collective, en décembre.

Selon le syndicat, 70 pour cent des membres se sont prévalus de leur droit de vote.

Teamsters Canada a précisé que les salaires augmenteraient de neuf pour cent, et que plusieurs clauses normatives seraient également bonifiées, notamment la procédure de griefs et les clauses de repos. Le syndicat dit n'avoir fait aucune concession.

Pour le directeur de l'exploitation du CN, Keith Creel, la période de négociations qui a permis d'en arriver à une entente est de bon augure pour l'avenir de la relation entre le patronat et le syndicat, et témoigne de la capacité des deux parties à défendre leurs intérêts respectifs dans une perspective avantageuse pour les clients du CN et les actionnaires.

Le CN (TSX:CNR), le plus important transporteur ferroviaire du pays, possède un réseau s'étendant du Canada au Mexique, reliant des ports de la Colombie-Britannique, Montréal, Halifax et le golfe du Mexique.

L'action du CN a cédé vendredi 27 cents cents à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 76,30 $.

PLUS:pc