NOUVELLES

Des cargaisons de jus d'orange canadien sont retenues à la frontière des É.-U.

27/01/2012 07:56 EST | Actualisé 28/03/2012 05:12 EDT

WASHINGTON - L'agence américaine des médicaments et de la sécurité alimentaire (FDA) a retenu plusieurs cargaisons de jus d'orange importés, notamment du Canada, après avoir trouvé des traces d'un pesticide illégal aux États-Unis.

L'administration américaine a fait savoir qu'il n'était pas dangereux de consommer le jus en question, mais l'usage du carbendazime n'ayant pas été approuvé aux États-Unis, tout produit qui en contient doit être retenu. Le pesticide est utilisé dans d'autres pays pour combattre la moisissure sur les orangers.

L'agence canadienne d'inspection des aliments a fait savoir que le fongicide n'était pas appliqué directement sur les aliments au pays.

Le porte-parole de l'agence Guy Gravelle a indiqué vendredi que rien ne laissait croire que les taux de fongicide observés dans le jus puissent représenter un danger pour la santé des consommateurs. Il a ajouté qu'un niveau inquiétant serait sans doute plusieurs milliers de fois plus élevé que celui relevé dans le produit.

La politique de la FDA stipule que tout jus d'orange importé contenant plus de ce pesticide dans une proportion de 10 par milliard serait retenu aux frontières. Les quantités inférieures à cette proportion ne peuvent être détectées, selon les responsables de l'agence.

Dans une lettre envoyée à l'Association des producteurs de jus plus tôt ce mois-ci, le représentant de la FDA Nega Beru a demandé à l'industrie de s'assurer que les fournisseurs brésiliens et d'ailleurs cessent leur utilisation du fongicide. Le Brésil est le plus important producteur de jus d'orange au monde.

Si l'agence détecte un niveau de carbendazime jugé menaçant pour la santé du public, la FDA émettrait un avis pour avertir les consommateurs et retirerait les produits des tablettes, indique-t-il.

PLUS:pc