NOUVELLES

Le bénéfice de Cogeco a progressé de 20 pour cent au premier trimestre

26/01/2012 08:21 EST | Actualisé 27/03/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le bénéfice du groupe Cogeco (TSX:CGO) a progressé de 20 pour cent au premier trimestre de l'exercice 2012, alors que les revenus de la société québécoise de télécommunications ont augmenté.

La compagnie établie à Montréal a toutefois vu ses résultats être affectés par les coûts reliés à la migration des clients du service de télévision de l'analogique au numérique.

Les profits ont atteint 47,9 millions $ ou 1,11 $ par action, en deçà de la cible des analystes par sept cents. Un an plus tôt, ils avaient été de 39,8 millions $ ou 97 cents par action.

Les revenus ont crû de 13,4 pour cent, pour atteindre 387,5 millions $. Ils se situaient à 341,7 millions $ un an plus tôt.

La division Cogeco Câble (TSX:CCA) a largement contribué à l'augmentation du chiffre d'affaires. Ses revenus ont augmenté de 8 pour cent pour atteindre 356,9 millions $. Le bénéfice de la période a augmenté de 24,2 pour cent pour atteindre 43 millions $.

L'analyste de Valeurs mobilières Desjardins, Maher Yaghi, a affirmé que ces résultats confirment que Cogeco Câble demeure «relativement à l'abri» de la concurrence des prix dans les grands centres urbains en raison de sa «portée géographique».

«Néanmoins, l'impact négatif de la migration au numérique pourrait persister au cours des quelques prochains trimestres», a-t-il ajouté.

Le président et chef de la direction, Louis Audet, a également souligné la contribution des activités de radiodiffusion, grâce à l'acquisition il y a un an des stations de radio de Corus au Québec.

La division de la radiodiffusion a vu ses revenus augmenter de 19,4 millions $ pour atteindre 30,6 millions $.

Selon lui, les résultats des derniers sondages de l'automne confirment la pertinence des stratégies de Cogeco, puisque la majorité des stations ont obtenu d'excellentes performances, notamment celles de Montréal et de Québec.

Lors d'une conférence de presse précédant l'assemblée annuelle des actionnaires, M. Audet a toutefois ajouté que la marge d'exploitation générale a été plombée par ces nouvelles stations, qui avaient au départ une marge plus faible. Le défi sera encore de les faire croître, a dit le président et chef de la direction.

Concernant la filiale portugaise de câblodistribution en difficultés, Cabovisao, M. Audet a fait valoir une perte d'abonnés au premier trimestre «beaucoup plus faible» que dans les trimestres précédents, y voyant le signe d'une «certaine stabilisation». À propos des spéculations sur une possible vente de la filiale, il a tout simplement affirmé «ne pas avoir d'annonce à faire».

Les revenus au Portugal ont été de 42 millions $.

La compagnie a acquis l'année dernière Quiettouch, prestataire de services d'impartition de TI et d'infrastructure, la société MTO Telecom et la firme Métromédia CMR Plus, qui gère l'affichage publicitaire dans plusieurs réseaux québécois de transport en commun.

«Nous sommes toujours en mode développement, dans la recherche constante d'acquisitions qui cadrent bien avec notre culture, nos habiletés et nos activités existantes», a dit M. Audet.

Cogeco est le quatrième câblodistributeur en importance au Canada et compte le deuxième plus grand réseau en Ontario, après Rogers Communications (TSX:RCI.B). La compagnie arrive au deuxième rang au Québec après Vidéotron (TSX:QBR.B), en termes du nombre de clients du service de base de câblodistribution.

Cogeco et la division Cogeco Câble sont contrôlées par la famille Audet par l'entremise d'actions à votes multiples.

À la Bourse de Toronto, l'action de Cogeco a retraité jeudi de 1,05 $, ou plus de deux pour cent, pour clôturer à 46,20 $. Le titre de Cogeco Câble a perdu plus de trois pour cent, à 47,75 $.

PLUS:cppc