NOUVELLES

Hollande: "toutes nos mesures sont favorables aux classes moyennes"

26/01/2012 06:19 EST | Actualisé 27/03/2012 05:12 EDT

PARIS - Le candidat socialiste à la présidentielle François Hollande a souhaité jeudi rassurer les "classes moyennes", affirmant que les mesures prévues dans son programme leur sont "favorables".

"Ces classes moyennes, elles ont été ponctionnées pendant cinq ans", a accusé le candidat du PS lors de son discours de présentation de son programme, listant "plusieurs plans de rigueur, les augmentations de prélèvement continues, les déremboursements, les taxes sur les mutuelles, les franchises médicales".

"Ces classes moyennes n'en peuvent plus et je les comprends. Elles seront protégées", a-t-il promis. "Les seuls qui seront concernés par nos mesures sont les plus hauts revenus, c'est-à-dire tout ceux qui ont bénéficié des cadeaux fiscaux depuis 2007. C'est 75 milliards de cadeaux fiscaux cumulés sur le quinquennat".

Concernant le quotient familial, qui a donné lieu à une récente polémique avec la droite, François Hollande souhaite baisser le plafond de 2.300 à 2.000 euros. "Les ménages en dessous de six Smics n'ont aucun avantage fiscal qui sera remis en cause", a-t-il expliqué. Au-delà, "l'avantage fiscal sera réduit".

"Toutes nos mesures sont favorables aux classes moyennes, sont favorables à l'immense majorité des Français", a-t-il promis, "mais je dois l'avouer seront forcément plus sévères à l'égard des Français que je respecte qui ont beaucoup reçu de largesses fiscales, qui ont le plus haut patrimoine, les revenus les plus importants et qui doivent faire l'effort de solidarité", a-t-il affirmé. AP

sc-cb/ir

PLUS:cppc