Stephen Harper veut réformer les pensions, l'immigration et les lois sur l'environnement

Publication: Mis à jour:
STEPHEN HARPER DAVOS
Stephen Harper lors de son discours devant le Forum économique mondial, à Davos (PC/Adrian Wyld) | PC

DAVOS, Suisse - Le gouvernement fédéral s'apprête à modifier les politiques canadiennes en matière d'immigration, de pensions, et de recherche et développement, a indiqué jeudi le premier ministre Stephen Harper.

Dans son allocution principale au Forum économique mondial, à Davos, en Suisse, M. Harper a indiqué que l'objectif est d'assurer au Canada une meilleure position dans un contexte de globalisation de l'économie, et de pouvoir résister aux pressions démographiques d'une population vieillissante sur les régimes de pension.

M. Harper a aussi réitéré l'intention de son gouvernement d'assouplir les mécanismes d'approbation environnementale pour les grands projets dans le secteur de l'énergie. Il a ainsi promis d'accélérer la recherche de solutions pour exporter rapidement des ressources énergétiques vers l'Asie.

En matière d'immigration, le gouvernement Harper misera sur le critère de la main-d'oeuvre, en écoutant les demandes du marché.

Le premier ministre canadien a par ailleurs réprimandé les pays riches pour leur complaisance dans la crise des dettes souveraines, pour leur tendance à prendre pour acquis leurs citoyens fortunés, et pour la légèreté avec laquelle ils mettent en péril l'économie de la planète.

M. Harper a rappelé aux 2600 délégués au Forum de Davos que son gouvernement a réussi à manoeuvrer pour ne pas être embourbé dans la crise financière, et qu'il compte bien continuer sur cette voie.