NOUVELLES

Un terroriste aurait été sévèrement ébouillanté à Sainte-Anne-des-Plaines

25/01/2012 06:20 EST | Actualisé 26/03/2012 05:12 EDT

TORONTO - Les autorités carcérales auraient dû agir plus rapidement pour protéger un terroriste condamné qui aurait été blessé par de l'eau bouillante lors d'une attaque qu'il affirme venir d'un codétenu emprisonné pour avoir planifié de s'en prendre à des cibles canadiennes, a affirmé mercredi le père de la victime.

Dans une entrevue donnée à partir d'Ottawa, Mahboob Khawaja a déclaré que son fils Momin Khawaja s'était plaint l'an dernier que l'un des «18 de Toronto» l'avait menacé.

En raison de ces plaintes, Momin Khawaja a été déplacé dans une aile différente du pénitencier de Sainte-Anne-des-Plaines pendant plus d'un mois avant d'être ramené dans l'aile où il a été attaqué.

Selon ce que son père a mentionné à La Presse Canadienne, Momin Khawaja craignait pour sa vie.

Momin Khawaja, un développeur informatique d'Ottawa, a été reconnu coupable de cinq accusations de terrorisme en 2008 et, après un appel, a été condamné à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 10 ans.

En compagnie de divers autres terroristes condamnés, dont des anciens membres des «18 de Toronto», il a été emprisonné dans une aile à haute sécurité de la prison située en banlieue éloignée de Montréal.

Le père de Khawaja, qui a rendu visite à son fils au cours de la fin de semaine dernière, a indiqué que son fils avait subit des brûlures sur près de deux tiers de son corps lorsqu'il a été attaqué sans raison le 16 janvier, dans une section commune de la cour de la prison.

Le détenu aurait révélé à son père que son assaillant était Zakaria Amara, mais les autorités n'ont pas identifié les gens impliqués dans l'incident, tandis que les avocats d'Amara n'ont pas été en mesure de donner des détails entourant cet événement.

Amara, l'un des chefs des «18 de Toronto», a été emprisonné à vie en 2010 pour avoir planifié des attentats à la bombe contre le quartier général de la Gendarmerie royale du Canada, la Bourse de Toronto et d'autres cibles.

Khawaja, de son côté, a reçu pendant plusieurs heures des traitements médicaux d'urgence à Montréal avant d'être renvoyé en prison.

PLUS:cppc