NOUVELLES

Les Internationaux d'Australie présenteront un vrai carré d'as en demi-finales

25/01/2012 10:50 EST | Actualisé 26/03/2012 05:12 EDT

MELBOURNE, Australie - Semblant inconfortable une grande partie du match, le champion en titre des Internationaux d'Australie, Novak Djokovic, a tenu bon pour vaincre l'Espagnol David Ferrer 6-4, 7-6 (4), 6-1 et compléter un carré d'as du tonnerre.

Les quatre meilleures raquettes masculines s'affronteront dans les demi-finales à Melbourne Park: Djokovic contre le no 4 Andy Murray, qui a vaincu plus tôt mercredi le Japonais Kei Nishikori 6-3, 6-3, 6-1; et le no 2 Rafael Nadal affrontera le Suisse Roger Federer, classé troisième.

Ce sera la première fois que les deux ex-numéros un s'affronteront en demi-finale d'un Grand Chelem depuis Roland-Garros, en 2005.

Djokovic a souffert pendant ce duel. Il s'est frotté l'arrière de la cuisse gauche en plusieurs occasions, a semblé sur le point d'être malade sur le court au deuxième set et s'est engouffré la tête dans une serviette lors de plusieurs arrêts de jeu. Tard au troisième set, il s'est assis sur la chaise d'un juge de ligne pendant un appel vidéo.

«J'ai été chanceux de sortir du deuxième set, a-t-il dit. Ce fut un gros avantage psychologique que de mener par deux manches.»

Une heure après la rencontre, Djokovic s'est fait rassurant.

«Je n'ai aucun problème. Je me sens en pleine forme, physiquement et mentalement. (Mercredi), j'ai seulement trouvé cela très difficile de respirer. Toute la journée, j'ai eu le nez congestionné. J'étais incapable d'aller chercher suffisamment d'oxygène.»

Une demi-finale entre Nadal et Federer était quelque chose de virtuellement impossible entre 2005 et 2010, alors que les deux hommes ont plus souvent qu'autrement occupé les deux plus hauts échelons du tennis mondial et par conséquent, se retrouvaient toujours du côté opposé du tableau.

Pour Djokovic, ce sera l'occasion de regarder un grand match de tennis.

«Je vais regarder ça de mon sofa. Ils sont deux des quatre ou cinq plus grands joueurs de l'histoire, ils sont si dominants. Alors quand ils s'affrontent, c'est toujours du bonbon. Je vais me faire un bon souper à la maison et regarder ça.»

Murray, pour sa part, est aussi surpris de ne pas croiser Nadal en demi-finale.

«Il me semble que je suis toujours de son côté du tableau dans les tournois du Grand Chelem, a-t-il noté. Je ne peux pas me rappeler la dernière fois où je n'ai pas été placé dans sa portion de tableau. Ça fait très longtemps.»

Chez les dames, une ancienne gagnante à Wimbledon et la championne en titre s'affronteront en demi-finale après que Maria Sharapova et Petra Kvitova eurent facilement remporté leur quart de finale, mercredi.

Sharapova a vaincu sa compatriote russe Ekatarina Makarova, tombeuse de Serena Williams, 6-2, 6-3. Kvitova avait défait un peu plus tôt l'Italienne Sara Errani 6-4, 6-4. Elle a battu Sharapova en finale à Wimbledon l'an dernier, remportant du même coup un premier titre du Grand Chelem.

Kvitova et Sharapova ont aussi conservé leurs chances de grimper au premier rang mondial. Caroline Wozniacki perdra sa couronne lundi après s'être inclinée en quart de finale contre Kim Clijsters, championne en titre du tournoi.

Sharapova aura besoin de répéter ses exploits de 2008 et remporter les grands honneurs si elle veut redevenir la reine du tennis féminin. Kvitova doit simplement faire mieux ou égaler la performance de Victoria Azarenka, la seule autre joueuse toujours en lice aux Internationaux d'Australie pouvant accéder au premier rang mondial.

«Ça a été long avant revenir à ce niveau», a déclaré Sharapova, qui a été tenue à l'écart pendant 10 mois par une blessure à l'épaule, qui a nécessité une opération. Elle a occupé le premier rang mondial pendant sept semaines en 2005 et de nouveau en 2007, en plus de trois autres semaines en 2008.

«J'ai eu la chance d'avoir pu occuper cette position avant. Les autres filles qui tentent d'y grimper ne l'ont pas été. C'est différent, car j'ai pu expérimenter ces deux choses: gagner un Grand Chelem et occuper le premier rang. Vous ne pouvez comparer les deux.»

En double, le Torontois Daniel Nestor et son partenaire biélorusse Max Mirnyi ont atteint les demi-finales en disposant du Mexicain Santiago Gonzalez et de l'Allemand Christopher Kas 6-1, 6-7 (4-7), 6-2.

Chez les juniors, la deuxième tête de série, la Montréalaise Eugénie Bouchard , a vaincu l'Américaine Christina Makarova 7-5, 7-5 au troisième tour. Elle et sa partenaire, l'Ontarienne Carol Zhao, se sont cependant inclinées en quarts de finale du double filles.

Finalement, le Vancouvérois Filip Peliwo a défait le Tchèque Marek Routa 4-6, 6-3, 6-3 au troisième tour, avant également de s'incliner en quarts dans le tableau du double garçons.

PLUS:cppc