NOUVELLES

Les forces spéciales américaines libèrent des otages au centre de la Somalie

25/01/2012 04:05 EST | Actualisé 26/03/2012 05:12 EDT

MOGADISCIO, Somalie - Des membres de l'unité d'élite des SEALs de la marine américaine ont été parachutés de nuit en Somalie, tôt mercredi, et se sont approchés d'un camp où une femme américaine et un homme danois étaient retenus en otage. Peu de temps après, neuf kidnappeurs étaient morts et les deux otages étaient libres.

Le président américain Barack Obama a autorisé cette mission de l'équipe Six des SEALs il y a deux jours, déployant la même unité qui a tué Oussama ben Laden l'an dernier. Quelques minutes après que le président ait prononcé son discours mardi sur l'état de l'Union devant le Congrès, il était au téléphone avec le père de l'Américaine pour lui dire que sa fille était saine et sauve.

Le Conseil danois pour les réfugiés a confirmé que les deux travailleurs humanitaires, l'Américaine Jessica Buchanan et le Danois Poul Hagen Thisted, étaient «en route pour être réunis avec leurs familles».

Mme Buchanan, âgée de 32 ans, et M. Thisted, âgé de 60 ans, oeuvraient au sein d'une unité de déminage au sein du Conseil danois pour les réfugiés lorsque des hommes armés les ont enlevés en octobre.

Selon ce qu'un individu du nom de Bile Hussein a déclaré à l'Associated Press, trois kidnappeurs supplémentaires ont été «enlevés» lors du raid.

Un responsable américain ayant tenu à garder l'anonymat a précisé que l'opération s'était déroulée près de la ville somalienne d'Adado, située au centre du pays.

Au dire d'un autre responsable de l'administration Obama, la rumeur voulait que la santé de Mme Buchanan se détériorait rapidement. Le Conseil danois pour les réfugiés soutenait pour sa part qu'elle n'était pas «si malade que ça», mais avait besoin de médicaments.

PLUS:cppc