NOUVELLES

Gestion AGF voit ses profits reculer à 21,9 millions $ au 4e trimestre

25/01/2012 12:37 EST | Actualisé 26/03/2012 05:12 EDT

TORONTO - Une hausse des dépenses de ventes et d'administration a réduit les marges de la Société de Gestion AGF (TSX:AGF.B) au quatrième trimestre, la forçant à afficher un bénéfice en baisse malgré une hausse des revenus.

Le bénéfice net du gestionnaire de fonds communs s'est établi à 21,9 millions $, soit 23 cents par action, pour le trimestre terminé le 30 novembre, par rapport à 30,9 millions $, ou 34 cents par action, pour la même période un an plus tôt.

Le chiffre d'affaires a grimpé à 157,8 millions $, alors qu'il était de 155,9 millions $ au quatrième trimestre de l'année précédente.

L'analyste John Aiken, de la firme Barclays Capital, a noté que les analystes tablaient plutôt sur un bénéfice de 30 cents l'action et que, même en excluant la hausse du taux d'imposition et certains éléments non récurrents, les résultats du gestionnaire de fonds étaient inférieurs aux attentes.

Le rapport financier d'AGF révèle en outre que ses deux grands secteurs d'activité ont emprunté des chemins différents au cours du plus récent trimestre.

Les activités de gestion de placements ont vu leurs revenus grimper, mais à un rythme moins important que la croissance des dépenses. En revanche, les activités de fiducie ont affiché la tendance opposée, c'est-à-dire que leurs revenus ont reculé, tout comme leurs dépenses.

Les activités de gestion de placement d'AGF ont généré des revenus de 136,1 millions $, soit 2,8 pour cent de plus que les 132,4 millions $ engrangés à pareille date un an plus tôt. Les dépenses de ce secteur ont progressé de 7,6 pour cent, pour atteindre 81,9 millions $.

Les revenus des activités de fiducie ont chuté de 11,8 pour cent à 20,1 millions $, contre 22,8 millions $ l'année précédente, tandis que leurs dépenses ont retraité de façon proportionnée, passant de 13,7 millions $ à 12 millions $.

«Nous espérions une meilleure performance au chapitre des revenus et un meilleur contrôle des dépenses», a estimé M. Aiken dans sa note aux investisseurs.

«Nous croyons que les résultats du quatrième trimestre vont vraisemblablement remettre les attentes à zéro vis-à-vis des perspectives de la firme.»

L'action d'AGF a cédé mercredi 74 cents, soit 4,4 pour cent, à la Bourse de Toronto, pour y clôturer à 16,15 $.

PLUS:cppc