NOUVELLES

Les préparatifs s'amorcent en vue d'élections générales palestiniennes

24/01/2012 02:48 EST | Actualisé 25/03/2012 05:12 EDT

GAZA, Territoire palestinien - Le Hamas et le Fatah ont pris une première mesure concrète en vue de la tenue d'élections générales palestiniennes en ouvrant mardi un bureau en charge de l'inscription des électeurs dans la bande de Gaza.

Ce bureau de la Commission centrale électorale de Gaza avait été fermé après la prise de contrôle de la bande de Gaza par le Hamas en 2007. La mise à jour des listes électorales constitue un point clé des préparatifs pour les élections.

Des élections législatives et présidentielle sont envisagées pour la fin du printemps, mais aucune date n'est encore fixée. Le double scrutin est au coeur du processus de réconciliation entre le mouvement islamiste Hamas et le Fatah du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. Il pourrait être organisé dans les trois mois après la fin des préparatifs.

En Cisjordanie, les forces israéliennes ont arrêté mardi un cinquième député du Hamas en cinq jours. Selon le Mouvement de la résistance islamique, Abdel Jaber Fuqaha a été interpellé à son domicile de Ramallah tôt mardi. L'armée israélienne a confirmé l'arrestation.

Le Hamas a averti qu'il ne participerait aux élections que si ses candidats n'étaient pas menacés d'arrestation par Israël, et le mouvement islamiste accuse l'État hébreu de vouloir saboter le scrutin. «Chaque fois que nous allons vers la réconciliation et la réactivation du Parlement palestinien, nous voyons Israël cibler nos députés en Cisjordanie», a déclaré Ismaïl Achkar, un député du Hamas.

Israël considère le Hamas comme un groupe terroriste. Le mouvement islamiste a commis de nombreux attentats contre des Israéliens par le passé mais s'est largement abstenu de recourir à la violence ces dernières années.

Actuellement, 24 des 45 députés du Hamas originaires de Cisjordanie sont détenus par Israël pour appartenance à une organisation illégale, selon le Hamas.

Ces derniers mois, le Hamas et le Fatah ont eu du mal à faire avancer leur processus de réconciliation en raison de la persistance d'une méfiance réciproque. La semaine prochaine, Mahmoud Abbas doit rencontrer au Caire le chef du bureau politique du Hamas, Khaled Mechaal, pour tenter de débloquer la situation.

PLUS:cppc