DIVERTISSEMENT

La famille de victimes de meurtres dénonce la nomination du film documentaire «Paradise Lost 3: Purgatory» aux Oscars

24/01/2012 09:00 EST | Actualisé 14/03/2013 10:17 EDT

LITTLE ROCK, États-Unis - Les parents de deux garçons de l'Arkansas assassinés brutalement il y a près de 20 ans sont déçus qu'un documentaire au sujet des meurtres et des trois hommes condamnés soient en nomination aux Oscars.

Todd et Diana Moore ont demandé à l'Academy of Motion Picture Arts and Science d'exclure «Paradise Lost 3: Purgatory» de leur liste, affirmant que le film glorifie Damien Echols, Jason Baldwin et Jessie Misskelley.

Les trois hommes ont passé 18 ans en prison, clamant leur innocence et attirant l'attention de célébrités, dont l'acteur Johnny Depp, avant d'en arriver à un accord et d'être libérés l'année dernière.

Le film, réalisé par Joe Berligner et Bruce Sinofsky, est le troisième d'une série de documentaires produits par HBO sur le sujet.

Trois garçons de huit ans, Michael Moore, Stevie Branch et Christopher Byers, ont été retrouvés morts en 1993 à West Memphis, une ville située aux abords du fleuve Mississippi. Deux ont été retrouvés noyés dans une tranchée filtrante et l'autre s'est vidé de son sang, mais tous les trois étaient attachés et nus.

Les membres de la famille Moore, tout comme le père et le beau-père de Stevie Branch, ont envoyé une lettre à l'Académie et aux journalistes mardi, pour exprimer leur «tristesse, déception et colère» par rapport à la nomination.

Ils y écrivent que le film devrait être perçu comme une «supercherie» plutôt que d'être en lice pour un Oscar.

M. Berlinger, qui se trouvait au Festival du film de Sundance, a écrit par courriel qu'il sympathisait avec les familles des victimes et qu'il croyait que la recherche de la vérité était la meilleure façon d'honorer la mémoire des victimes.

L'Académie n'a pas répondu à une demande de commentaires.

«Paradise Lost 3: Purgatory» a été lancé l'année dernière, et un autre film «West of Memphis», a été présenté en première lors du Festival du film de Sundance, ce mois-ci.